Droits de scolarité: les universités nagent dans l'incertitude

Les universités nagent toujours dans l'incertitude sur la question des droits de scolarité et d'éventuelles compensations. L'Université Bishop's, à l'instar d'autres universités de la province, a envoyé à ses étudiants une facture qui tenait compte de la hausse des droits de scolarité, comme l'avait d'abord prévu le gouvernement Charest.
Selon Célie Cournoyer, gestionnaire des communications à Bishop's, l'établissement recommandera de rembourser ses étudiants sous forme de crédit. Au 26 septembre, 50  % des étudiants à temps plein avaient acquitté leur facture au complet pour l'année scolaire; la date fixée pour le paiement était le 15 août.
En guise de comparaison, un crédit coûtait 80,73 $ en tenant compte de la hausse, comparativement à 72,76 $ auparavant.
L'institution lennoxvilloise estime qu'en théorie, malgré la décision annoncée par le Parti québécois (PQ) d'annuler la hausse des droits de scolarité, il ne devrait pas y avoir d'impact sur son budget.
Texte complet dans La Tribune de mardi.