Emma Corriveau, présidente de la section locale 4475 du SCFP, Éric Bergeron, conseiller syndical au SCFP, ainsi que plusieurs autres membres syndiqués se sont rendus à l’édifice administratif du CIUSSS de l’Estrie-CHUS afin de remettre un cahier de témoignages à la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Patricia Gauthier, qui n’était cependant pas présente sur place pour le recevoir.

Double averse de cris du cœur pour la Saint-Valentin

Deux importantes organisations syndicales ont profité de la Saint-Valentin pour se mobiliser et lancer des cris du cœur. La section locale 4475 SCFP a conclu son opération « cœurs brisés » en remettant un cahier de témoignages de leurs membres à la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Patricia Gauthier. Pendant ce temps, des organisations affiliées à la CSN ont lancé au Cégep de Sherbrooke le volet régional de la campagne « Vous êtes les services publics » afin de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui travaillent en éducation, dans la santé et les services sociaux ainsi que dans les organismes gouvernementaux.

Pour le SCFP, la remise de ce cahier de témoignages venait conclure l’opération « cœurs brisés », qui s’inscrit dans une série d’actions afin de pousser l’employeur et le nouveau gouvernement du Québec à résoudre la crise qui perdure.

La cueillette de ces témoignages avait aussi fait l’objet d’une vidéo-choc diffusée à l’automne 2018, une vidéo qui avait eu de larges échos... jusqu’à la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

« L’employeur nous avait fait savoir qu’on le heurtait avec nos différentes sorties, qu’on nuisait à l’attractivité envers le réseau de la santé. Mais pour nous, la réalité et la détresse qui se vivent dans le réseau de la santé doivent être dénoncées; c’est trop important pour qu’on garde ça sous silence. Il faut que la population soit au courant, autant pour le bien des employés que des usagers », soutient Éric Bergeron, conseiller syndical au SCFP.

Au-delà de porter ce cri du cœur jusqu’à la direction générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, les travailleurs souhaitent aussi que le cri du cœur soit entendu jusqu’au ministère de la Santé et des Services sociaux afin que le nouveau gouvernement en place agisse rapidement pour trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre qui sévit dans le réseau.

« Dire merci »

Pendant ce temps, c’est au Cégep de Sherbrooke que se sont réunis des membres d’organisations affiliées à la CSN.

« Nous souhaitons rappeler, par notre campagne, que les tâches accomplies au quotidien par les travailleurs des services publics rendent un service inestimable à la population du Québec. Dans un contexte où le secteur public a fait l’objet d’importantes compressions budgétaires et où la pénurie de main-d’œuvre est de plus en plus criante, œuvrer dans les services publics n’est pas toujours aisé. C’est pour cette raison que nous en appelons également au soutien de la population : n’hésitez pas à dire merci, c’est tellement important! », souligne Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie (CCSNE-CSN). 

Des organisations affiliées à la CSN ont lancé au Cégep de Sherbrooke le volet régional de la campagne « Vous êtes les services publics » pour remercier des travailleurs du secteur public qui font un travail essentiel, mais souvent dans l’ombre.