La Tribune
«Les discours haineux se nourissent les uns les autres. Il y a donc lieu de s'en inquiéter», rappelle David Morin, professeur à l'UdeS et codirecteur de l'Observatoire sur la radicalisation et l'extrémisme violent.
«Les discours haineux se nourissent les uns les autres. Il y a donc lieu de s'en inquiéter», rappelle David Morin, professeur à l'UdeS et codirecteur de l'Observatoire sur la radicalisation et l'extrémisme violent.

Discours haineux : «On aurait tort de ne pas s'inquiéter»

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Les événements à caractère haineux et les commentaires anti-immigration ont tendance à être plus nombreux depuis quelques années, selon David Morin, codirecteur de l'Observatoire sur la radicalisation et l'extrémisme violent. « On aurait tort de ne pas s'inquiéter », dit-il.