La réalisation du projet Well Sud vise la revitalisation du secteur du centre-ville de Sherbrooke.
La réalisation du projet Well Sud vise la revitalisation du secteur du centre-ville de Sherbrooke.

D’impressionnants chantiers vus des airs [PHOTOS]

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
 Des chantiers importants sont en cours dans la région sherbrookoise. Ils sont impressionnants, mais encore plus vus des airs.

Le photographe Yves Tremblay a pu survoler récemment les travaux majeurs en cours de trois sites différents : le prolongement de l’autoroute 410, la construction de la nouvelle usine Kruger et l’aménagement du futur Quartier Well Sud au centre-ville de Sherbrooke.

« J’avais eu plusieurs commandes et nous avons pu les faire dans un même vol », mentionne M. Tremblay, dans un entretien accordé à La Tribune.

« Pour l’usine Kruger, j’avais eu le mandat de Joseph Kruger II (propriétaire de l’entreprise) lui-même. Les autres me venaient des compagnies Excavation Lapalme pour Well Sud et Excavation Toulouse pour la 410. »

C’est l’an dernier que Kruger a officiellement lancé le chantier de son usine qualifié de « plus important de l’histoire de Sherbrooke » par le maire Steve Lussier. Ce nouveau complexe utilisera la technologie de séchage à air traversant, soit la technologie la plus avancée du domaine du papier tissu. L’investissement est de 575 millions $ et 180 nouveaux emplois seront créés. Jeudi, rappelons-le, on a annoncé le lancement d’un programme de formation de 10 millions $ pour le personnel.

Le nouveau complexe de Kruger a commandé des investissements de 575 millions $.

Les travaux de la phase II du prolongement de l’autoroute 410 s’étendent sur trois ans. Ils ont été entrepris en 2018 et devaient prendre fin en 2021. Le coût est estimé à 75 M$. Rappelons qu’il s’agit du chantier le plus important du MTQ en Estrie de ces 25 dernières années. La première phase du prolongement a été mise en service progressivement de 2010 à 2015.

C’est en 2019 qu’on a réellement lancé les travaux menant à la réalisation du projet Well Sud. Rappelons notamment que le stationnement à étages de la rue Wellington Sud est tombé sous le pic des démolisseurs en vue de la réalisation du projet Espace Centro du Quartier Well Sud vers la revitalisation de ce secteur de Sherbrooke.

La tournée d’Yves Tremblay avait débuté à Québec à bord d’un autogyre, soit « un appareil à mi-chemin entre l’avion et l’hélicoptère ». L’aéronef offre une plus grande autonomie de vol qu’un hélicoptère, dit celui qu’on connaît comme « les yeux du ciel ».

« J’adore cet appareil. Il ne peut faire du vol stationnaire comme un hélicoptère, mais il peut faire du vol lent. Ça permet de faire des photos quand même. Il me donne plus d’amplitude pour faire mon travail », explique le photographe.

La dernière étape du prolongement de l’autoroute 410 se poursuit et la nouvelle voie rapide commence à prendre sérieusement forme.

« Nous le louons depuis deux ans. C’est plus léger qu’un hélicoptère, donc plus d’autonomie, cinq heures au lieu de trois. Moins cher en carburant aussi. »

Il a ensuite mis le cap vers Victoriaville et Kingsey Falls pour un mandat des frères Lemaire de Cascades. Des clichés ont été pris au-dessus de Windsor, pour ensuite aller survoler la région de Sherbrooke et ses chantiers en cours.

L’autogyre s’est ensuite rendu à Bromont pour faire le plein, poursuit Yves Tremblay. Le plan de vol prévoyait aller prendre des photos au Camping Havana Resort dans la région de Valcourt. D’autres contrats de photos à vol d’oiseau ont été réalisés à Richmond et Princeville avant le retour à Québec.

« Tout un périple! », lance Yves Tremblay.

« C’est la vingtième année que je fais des photos aériennes et je continue de triper encore autant. Maintenant, un autre de mes fils a décidé de m’aider et d’en faire son emploi d’été. Je suis bien content de ça! »