L’alliance formée des équipes du Séminaire de Sherbrooke, du Collège Regina-Assumpta de Montréal et de l’école secondaire de La Montée (Pavillon Le Ber)  a remporté la finale de la compétition régionale de robotique FIRST, qui se tenait pour une première fois à Sherbrooke vendredi et samedi. On reconnaît sur la photo les conducteurs de robot de ces trois équipes.
L’alliance formée des équipes du Séminaire de Sherbrooke, du Collège Regina-Assumpta de Montréal et de l’école secondaire de La Montée (Pavillon Le Ber)  a remporté la finale de la compétition régionale de robotique FIRST, qui se tenait pour une première fois à Sherbrooke vendredi et samedi. On reconnaît sur la photo les conducteurs de robot de ces trois équipes.

Deux équipes locales obtiennent leur billet pour les mondiaux de robotique

Le savoir-faire sherbrookois a fait bonne impression à la compétition régionale de robotique FIRST, qui se tenait pour une toute première fois en Estrie vendredi et samedi. 

Les équipes du Séminaire de Sherbrooke et de l’école secondaire La Montée (Pavillon Le Ber) se sont hissées en haut du classement, se qualifiant ainsi pour la finale mondiale de Détroit qui se tiendra du 29 avril au 2 mai prochain.

À LIRE AUSSI: « Beaucoup plus que des robots »

Alors que pas moins de cinq équipes estriennes s’affrontaient et collaboraient lors de cet événement, l’équipe Hyperion 3360 (Le Ber) et Évolution (Séminaire de Sherbrooke) ont prouvé l’efficacité de leurs robots respectifs au sein de la même alliance. Le troisième membre de l’alliance gagnante est l’équipe Tech for Kids du Collège Regina-Assumpta à Montréal.

L’équipe du Séminaire Salésien, Spartech, s’est frayé un chemin jusqu’en demi-finale, alors que celles du Triolet et de La Ruche de Magog, respectivement nommées Harfangs et les Carnicas, ont atteint le quart de finale. L’équipe du Triolet a aussi mis la main sur le prix de l’Innovation en contrôle.

« Les jeunes étaient très fiers, avance Francys Gauthier, enseignant et mentor principal de l’équipe du Séminaire de Sherbrooke, qui a également remporté le prix Inspiration en ingénierie. C’est la première fois qu’on se rend aux mondiaux grâce au robot. Et en plus on remportait à la maison, à Sherbrooke. On était un peu nerveux au début, parce que les équipes peuvent choisir leur alliance et qu’on a été les derniers choisis, mais finalement, la combinaison de nos trois robots était parfaite. »

C’est d’ailleurs l’un des membres de son équipe, Xavier Lefebvre, qui a remporté la Distinction de la liste de Dean Kamen, un prix remis aux élèves engagés d’exception. « Xavier a beaucoup de leadership, une belle énergie et un grand cœur, note M. Gauthier. À un moment donné pendant la fabrication, il y a eu une petite baisse d’énergie, et Xavier a demandé à les rencontrer pour les motiver. » 

Dans l’équipe de La Montée, qui a en plus remporté le prix de Design industriel, l’excitation est à son comble. « Aucun des élèves qui sont dans l’équipe en ce moment n’a vécu l’expérience du championnat mondial. La dernière fois qu’on était allés, c’était en 2016 », note l’enseignant mentor Rémi Pomerleau, qui affirme que l’équipe était bien confiante. 

« Les estrades étaient pleines à craquer, témoigne-t-il. On l’attendait depuis tellement longtemps, la compétition à Sherbrooke. On a plusieurs partenaires qui nous soutiennent depuis longtemps et qui ont finalement pu voir l’ampleur de l’événement. Je crois que ce sera plus facile de les solliciter maintenant. » 

La tenue du championnat mondial pourrait cependant être compromise par l’épidémie de coronavirus, qui a déjà forcé l’annulation de compétitions régionales aux États-Unis.