Des voies cyclables unidirectionnelles seront aménagées le long de la rue Belvédère Sud entre les rues Sara et Galt Ouest.
Des voies cyclables unidirectionnelles seront aménagées le long de la rue Belvédère Sud entre les rues Sara et Galt Ouest.

Des voies cyclables longeront la rue Belvédère Sud

SHERBROOKE — Les cases de stationnement sur rue seront éliminées sur la rue Belvédère Sud, entre les rues Sara et Galt Ouest, pour faire place à des voies cyclables unidirectionnelles. Le projet est évalué à 75 000 $ et devrait se réaliser cette année. 

Selon les documents rendus publics lundi soir au conseil municipal, le Plan directeur du transport actif visait à raccorder le secteur de l’école secondaire du Phare au centre-ville par la rue Saint-Louis. Les fortes pentes et le fait que ce tracé ne permettait pas d’atteindre un grand générateur de déplacements ont convaincu la Ville d’octroyer un mandat à Vélo-Québec pour identifier un nouveau tracé pour le réseau cyclable.

Le choix de la rue Belvédère a été retenu et entraînera la suppression de 130 espaces de stationnement sur rue en période estivale. La Ville cite toutefois des études réalisées dans le secteur qui démontrent que ces espaces de stationnement étaient peu utilisés. On comptait effectivement un maximum de 22 espaces occupés à la fois. 

« Dans un rayon de 300 m de la rue Belvédère Sud, plus de 430 cases de stationnement sont disponibles sur rue. Le secteur a donc amplement la capacité d’accueillir les 22 véhicules qui ne pourront plus se stationner sur Belvédère Sud », lit-on dans les documents de la Ville. 

Parmi les avantages cités par ce tracé, une connexion directe avec les rues Galt Ouest, Dunant et Thibault et un effort moins important pour franchir la distance sur la rue Belvédère que sur la rue Saint-Louis. 

Le débarcadère de l’école des Quatre-Vents et les arrêts des autobus de la Société de transport de Sherbrooke se feront dans la bande cyclable. 

Le projet a obtenu l’aval des élus de l’arrondissement des Nations en février et celui de l’ensemble du conseil lundi.

La conseillère Karine Godbout a indiqué qu’elle jugeait important que les commerçants concernés par l’absence de stationnement puissent être consultés. « Nous avions mentionné lors de la présentation du dossier à l’arrondissement qu’il y aurait peut-être des sensibilités ou des enjeux avec les stationnements. Nous étions favorables à organiser une présentation ou une consultation auprès des commerçants pour répondre à leurs questions ou inquiétudes. J’annonce la bonne nouvelle, mais je n’ai pas la certitude que les commerçants sont déjà avisés. »

Le tronçon couvre une distance de 1,8 km.