L’école primaire Jardin-des-Lacs est très à l’étroit, et ce, même si elle a été agrandie en 2014. Elle compte au total 19 locaux, et elle en occupe actuellement 18.

Des transferts d'élèves dans des écoles en périphérie?

SHERBROOKE — Des écoles primaires de la CSRS qui avaient été jusqu’ici épargnées par des transferts administratifs en raison de leur éloignement pourraient dorénavant être confrontées à ces déplacements d’élèves. La CSRS évaluera du moins cette possibilité en raison de l’augmentation sans précédent du nombre d’élèves sur son territoire.

« Est-ce qu’on continue cette pratique (NDLR : d’éviter les transferts dans ces écoles) ou on fait autre chose? », résume Carl Mercier, directeur général adjoint à l’administration à la CSRS, au sujet du mandat de l’organisation d’évaluer le tout.

À lire aussi: Déficit de 3,6 M$ à la CSRS

Les écoles qui ont évité ce genre de transferts sont Notre-Dame-des-Champs à Stoke, la Source-Vive à Ascot Corner, Notre-Dame-de-la Paix à Johnville, la Passerelle à Waterville, Jardin-des-Lacs à Saint-Denis-de-Brompton et des Deux-Rives dans le secteur de Bromptonville.

Du nombre, c’est à Jardin-des-Lacs que les besoins d’espace se font le plus sentir. L’établissement est très à l’étroit, et ce, même si l’école a été agrandie en 2014.

Elle compte au total 19 locaux, et elle en occupe actuellement 18.

« L’année prochaine, c’est 20 locaux dont elle a besoin, alors qu’elle en a juste 19 », illustre Carl Mercier.

« C’est pour ça qu’on a fait une (seconde) demande d’agrandissement », souligne le président de la CSRS, Gilles Normand.

La Source-Vive, qui était aussi très à l’étroit, fera l’objet d’un agrandissement. Des réaménagements ont été réalisés en attendant les travaux.

Chaque année, les écoles primaires de la commission scolaire effectuent des transferts dans une autre école que l’école d’appartenance des élèves. Ces situations surviennent alors que la capacité d’accueil des élèves ne permet pas de recevoir tous les élèves de son territoire. Elles peuvent aussi survenir lorsque le nombre d’élèves dans un niveau ne permet pas de former un groupe.

Une politique relative aux critères d’admission et d’inscription des élèves s’applique à toutes les écoles primaires et secondaires de la CSRS, dont les écoles énumérées. En dépit de cette politique, elles n’étaient pas concernées par les transferts administratifs en raison de leur éloignement.

Cette année, la CSRS dénombre 70 transferts, alors qu’ils se chiffraient à 165 au cours des quatre années auparavant. Cette baisse s’explique notamment par l’ouverture de l’école de la Croisée, qui a entre autres permis d’accueillir des élèves de la Maisonnée, une école qui a dû réaliser plusieurs transferts.

Sur les 38 écoles primaires de la CSRS, 24 sont actuellement en dépassement de leur capacité d’accueil, tandis que 14 sont en mesure d’accueillir toute leur clientèle. Selon les dernières prévisions, la CSRS connaîtra une augmentation de 570 élèves au primaire au cours des cinq prochaines années.