Les traces de contaminants détectées à la prise d’eau de Magog sont environ 15 fois inférieures aux recommandations de Santé Canada, mais soulèvent des questions sur le traitement des eaux de lixiviat du dépotoir de Coventry au Vermont, à la tête du lac Memphrémagog.
Les traces de contaminants détectées à la prise d’eau de Magog sont environ 15 fois inférieures aux recommandations de Santé Canada, mais soulèvent des questions sur le traitement des eaux de lixiviat du dépotoir de Coventry au Vermont, à la tête du lac Memphrémagog.

Des traces préoccupantes de contaminants dans l’eau potable de Sherbrooke

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Cela fait plusieurs années que le Memphrémagog Conservation (MCI) l’appréhendait, mais une étude vient confirmer pour la première fois la présence de contaminants de la famille des PFAS à la prise d’eau potable de la ville de Sherbrooke dans le lac Memphrémagog.