L’équipe des Papillons bleus composée de Lucien Lavoie, Chantale Gelé-Lavoie, Berthy Gelé, Jocelyne Gelé, Paul Bérubé et Rachel Nadeau-Gelé se tenait serrée vendredi soir.

Des sourires malgré tout au Relais pour la vie

Même si les marcheurs vivaient tout un tas d’émotions à la fois, c’est les sourires sur les visages que l’on remarquait le plus vendredi soir.

Plus de 600 personnes se sont rassemblées au parc Jacques-Cartier afin de lutter contre le cancer lors d’une autre édition du Relais pour la vie. En plus des marcheurs, c’est au moins 125 bénévoles qui travaillaient pour offrir une belle nuit aux participants.

« On partage quelque chose ensemble, que l’on comprend tous. C’est la force de l’événement », a commenté Stéphanie Crête, agente de développement pour la Société canadienne du cancer et organisatrice du Relais pour la vie de Sherbrooke.

Les nouveaux marcheurs, tout comme les habitués, partagaient leurs combats et, même si l’évènement rappellait de durs souvenirs, ce sont les belles histoires de vainqueurs qui étaient à l’honneur.

La jeune Florence Breton et sa maman Anne Lacroix ont marché ensemble main dans la main lors du Relais pour la vie.

Les membres de la famille Fortier en étaient à leur première marche. « On veut vraiment donner un coup de main, on a encore des sœurs qui se battent », ont-ils dit en chœur.

Richard Caron, responsable des bénévoles, travaille sur plusieurs événements de la Ville de Sherbrooke. Il affirme que le Relais pour la vie est un rassemblement pour lequel il n’a aucune difficulté à rassembler des bénévoles. « Les gens ont tellement la cause à cœur », partage-t-il.

Françoise Théberge, André Fortier, Eliane Fortier, Réal Fortier, Marianne Darby, Suzanne Fortier, Madeleine Fortier, Sylvain Pedenault, Maryse Fortier et Sylvie Fortier marchaient ensemble pour la première fois.

Quant à la famille Gelé, elle participe au Relais pour la vie depuis une quinzaine d’années, puisque plusieurs membres sont survivants du cancer. « C’est important de dire aux autres qu’on a passé au travers et que ça va bien aujourd’hui », a confié Chantale Gelé-Lavoie, elle-même arborant le gilet jaune des survivants. Ils marchaient ensemble pour la cause, comme ils sont restés soudés lors des combats contre la maladie.

Un groupe de collègues ont décidé de n’avoir rien d’autre qu’un grand sourire toute la nuit. « On marche pour tous les gens de notre entourage qui combattent, qui ont vaincu ou qui sont décédés du cancer », a expliqué Janie Larrivière, qui en était à son sixième Relais pour la vie. « On le fait surtout pour les belles histoires. »

Les filles de l’équipe des Coquettes pompettes, Magguy Fournier, Caterina Maillé, Janie Larivière et Jessica Charland, étaient toutes souriantes, habillées en licornes roses.