Des résidences privées pour personnes âgées touchées par une grève

Ce sont finalement 32 résidences privées pour personnes âgées, situées dans plusieurs régions du Québec, qui seront touchées par une grève illimitée à compter de minuit lundi soir.
Le débrayage concerne près de 3000 travailleurs, principalement des travailleuses, membres de la section locale 298 du Syndicat québécois des employés de service, affilié à la FTQ.
Cette grève d'une durée illimitée survient après une grève d'une journée qui a touché un plus grand nombre de résidences, suivie d'une grève de deux journées, les 30 et 31 mai.
Le syndicat et les parties patronales ont réussi à conclure une entente de principe dans une dizaine de résidences, mais il en reste 32 où les parties n'ont pas encore réussi à s'entendre, a indiqué Richard Belhumeur, président du syndicat, au cours d'une entrevue lundi. Comme les négociations ont toujours cours dans certains cas, le nombre peut toutefois changer au cours des prochaines heures.
Le principal point en litige est la revendication d'un salaire de 15 $ l'heure. À l'heure actuelle, les préposés aux bénéficiaires touchent en moyenne 12,50 $ l'heure.
Parmi les municipalités ou arrondissements touchés, on note Drummondville, Jonquière, Sorel-Tracy, Québec, Princeville, Sainte-Foy, Trois-Rivières, Montréal, Chicoutimi, entre autres.