La Tribune
Des promoteurs de salons se plaignent des difficultés de faire affaire avec la Ville de Sherbrooke pour la présentation d’événements au Centre de foires.
Des promoteurs de salons se plaignent des difficultés de faire affaire avec la Ville de Sherbrooke pour la présentation d’événements au Centre de foires.

Des promoteurs mal reçus au Centre de foires

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
SHERBROOKE — Un litige entre Destination Sherbrooke et les promoteurs du Salon national des animaux de compagnie pourrait se retrouver devant les tribunaux. Les promoteurs, qui songent à ne pas renouveler leur contrat avec Sherbrooke après leur édition 2019, déplorent une comptabilité problématique et un manque d’expertise événementielle. Un autre salon, la Grande Braderie de la mode québécoise, a choisi de ne pas revenir à Sherbrooke en raison de la rigidité des façons de faire sherbrookoises et du manque de clientèle.