Des personnes à mobilité réduite réclament des stationnements publics gratuits

Le citoyen François Desmarais souhaiterait que les stationnements publics soient gratuits pour les détenteurs de vignettes de personnes à mobilité réduite. Il en a fait la demande aux élus municipaux lundi à l'hôtel de ville.
« Ma demande est simple et très peu coûteuse. Cette politique serait déjà en vigueur dans plusieurs villes américaines et à Trois-Rivières depuis 2005. Elle concerne la gratuité de tous les stationnements gérés par la Ville pour les personnes à mobilité réduite et possédant une vignette de la RAMQ. Cette gratuité éviterait aux personnes à mobilité réduite de parcourir plusieurs dizaines de mètres pour aller payer à une borne de paiement et de reprendre cette balade toutes les deux heures », a indiqué M. Desmarais.
Même s'il est possible de payer les stationnements avec les téléphones intelligents, François Desmarais a fait valoir que tous les conducteurs n'ont pas nécessairement accès à cette technologie ou ne sont pas toujours à l'aise pour l'utiliser.
L'homme ne pouvait déterminer le coût d'une telle mesure. « Le manque à gagner ne serait pas énorme. »
Le président du conseil, Serge Paquin, a indiqué qu'une réunion du comité du stationnement doit se tenir très bientôt, soit le 12 avril, et que la suggestion sera présentée.
« Le stationnement sur rue est déjà gratuit dans les espaces pour handicapés », a mentionné M. Paquin.
La conseillère Hélène Dauphinais a souhaité apporter son support à M. Desmarais. « C'est une demande que j'avais faite au conseil il y a un mois et M. Desmarais n'était pas le citoyen qui m'avait fait cette demande. Je suis très sensible à cette situation quand on sait que l'hiver, pour les gens à mobilité réduite, c'est extrêmement difficile. Si on peut leur simplifier la vie, ça vaudrait la peine de se pencher là-dessus. »