Les paniers de produits alimentaires sont un incitatif à rester en ville pour la longue fin de semaine de l’Action de grâce au lieu de se déplacer à l’extérieur de la région.
Les paniers de produits alimentaires sont un incitatif à rester en ville pour la longue fin de semaine de l’Action de grâce au lieu de se déplacer à l’extérieur de la région.

Des paniers alimentaires pour célébrer dans leur BUlle

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Pas moins de 107 paniers de produits alimentaires ont été distribués samedi à des étudiants de l’Université de Bishop’s pour souligner autrement l’Action de grâce et les inciter à rester dans la région.

« Les paniers sont une incitation pour nos étudiants à rester en ville en fin de semaine plutôt que de voyager. Nous nous inquiétons des déplacements vers et depuis une zone rouge. Avec le nombre actuel de cas de COVID-19 au Québec, nous préférions que les étudiants restent dans leurs petites bulles ici », explique la doyenne aux Affaires étudiantes de l’Université Bishop’s, Stine Linden-Andersen.

Les étudiants bénéficieront alors d’un panier de « vacances » qui comprend des ingrédients et une recette pour quatre personnes.

« Nous ne voulons pas qu’ils passent à côté des traditions et des moments qui sont importants pour leur bien-être. C’est donc pour cette raison que nous avons eu l’idée de ces paniers de vacances », précise-t-elle à propos de l’initiative du projet.

L’objectif initial, selon la vice-principale associée à l’avancement Jacqueline Scott, c’était une somme de 2500 $ pour un total de 50 paniers d’une valeur de 50 $.

« L’Université assumait les coûts si la cible n’était pas atteinte. Mais nos anciens étudiants ainsi que le corps professoral et le personnel ont contribué pour plus de 5000 $ », mentionne Jacqueline Scott.

L’Université Bishop’s a pu offrir 107 paniers de produits alimentaires fournis par SODEXO grâce à un montant de 5850 $.

« Nous avons actuellement une liste d’attente pour les étudiants qui souhaitent obtenir de paniers. Mais nous avons atteint notre limite », se désole Stine Linen-Andersen.

Quelques personnes ont participé à la distribution des paniers samedi. « Nous sommes une communauté solidaire et nous pensons que cette initiative est un petit geste pour garder notre communauté en santé, en sécurité et engagée », conclut la doyenne aux Affaires étudiantes de l’Université Bishop’s.