Un parfum printanier flottait samedi sur les pentes du mont Orford samedi.

Des montagnes de ski aux terrains de golf

Le week-end pascal en aura été un de transition dans la région avec les skieurs qui devaient se résoudre à ranger leur équipement pendant que les golfeurs pouvaient enfin sortir leurs bâtons.
C'était particulièrement vrai au mont Orford, où un mercure avoisinant les 20 degrés Celsius a permis à plusieurs de profiter des quelques pentes qui demeuraient ouvertes samedi tandis que d'autres s'affairaient à préparer les verts du club de golf.
« On a eu la chance de finir avec deux journées extraordinaires vendredi et samedi, s'est réjoui le président de la Corporation ski-golf Mont-Orford, Jacques Demers. On ne peut pas encore le valider avec des chiffres, mais pour nous, c'est la meilleure saison depuis le début de la Corporation il y a six ans. On sait déjà qu'on s'aligne sur la meilleure saison depuis le début, mais les journées de vendredi et samedi n'ont fait qu'en rajouter. »
Comme le veux la tradition, de nombreux amateurs de glisse ont d'ailleurs saisi l'occasion de revêtir les bermudas et le t-shirt pour clore leur saison, mais les conditions étaient authentiques au dire d'une régulière de la montagne.
« C'est extraordinaire. Je n'ai jamais vu d'aussi belles conditions pour du ski de printemps, soulignait Francine Bernard. Tu descends et le sel se balaie super facilement aujourd'hui. On profite de la journée. »
« Il y a trois pistes d'ouvertes, mais c'est le fun, parce qu'il fait beau, c'est le printemps et que c'est du gros sel », notait Marie-Hélène Sirois.
« Il fait beau, il fait chaud, les gens sont heureux donc on ne peut qu'être heureux », faisait quant à lui valoir Hubert Colas.
Crédit Photo: Maxime PicardJournaliste: première journée de golf au club de golf de coaticook
Les golfeurs aussi comblés
Fidèle à sa réputation, le Club de golf de Coaticook a été le premier à ouvrir ses portes, jeudi dernier, au grand plaisir de ceux qui rongeaient leur fer droit dans l'attente de retrouver le gazon.
À preuve, plus de 350 golfeurs ont envahi le terrain lors des journées de vendredi et samedi avant que la pluie ne se remette de la partie, indique le directeur général du Club, Steven Brown.
« Les gens ont l'appétit de jouer. Ç'a été une très bonne fin de semaine avec 180 joueurs vendredi et 170 samedi. En ce qui concerne le terrain, ce n'est toutefois pas ma plus belle ouverture étant donné qu'on a eu quelques problèmes avec nos verts cet hiver en raison des nombreux redoux, mais les conditions vont rapidement s'améliorer. »
Les joueurs interrogés par La Tribune ne lui en tenaient certainement pas rigueur.
« Ça joue pareil! insistait Daniel Gagné, dit le requin blanc par les autres membres de son quatuor. Même si c'est la première game, on a toujours une petite gageure et on aime ça. Ça met de l'ambiance et si on veut payer nos parties de golf, il faut collecter quelque part. »
« Ça faisait plusieurs semaines qu'on avait hâte, mentionne Guy Rancourt à ses côtés. Quand il y avait une température moindrement chaude, on pensait à sortir les bâtons et là il retombait de la neige! »
À noter que le Club de golf de Waterloo a ouvert ses portes vendredi et samedi et que plusieurs autres terrains devraient faire de même au cours des prochains jours. Le Club du mont Orford devrait quant à lui ouvrir au début du mois de mai.
Il reste beaucoup de neige encore à plusieurs endroits sur le terrain et il est trop trempe pour pouvoir commencer aussi tôt. On se donne encore environ deux semaines pour pouvoir être en fonction », résume Jacques Demers.