La patrouille verte de Sherbrooke sera au Marché de la gare, vendredi entre 11 h et 14 h, pour informer les citoyens sur la façon d’aménager un jardin qui contribue à la sauvegarde des papillons monarques.

Des monarques à protéger

La patrouille verte de Sherbrooke sera au Marché de la gare, vendredi entre 11 h et 14 h, pour informer les citoyens sur la façon d’aménager un jardin qui contribue à la sauvegarde des papillons monarques. Des semences d’asclépiade commune, une plante prisée des monarques, seront distribuées gratuitement.

En mai dernier, la Ville de Sherbrooke est officiellement devenue « Ville amie des monarques ». Ce titre, à l’initiative de la Fondation David Suzuki, vise à mettre en place des mesures de protection et d’amélioration de l’habitat du monarque, en plus de favoriser la protection et le rétablissement de ce papillon.

L’asclépiade était autrefois une plante abondante dans les champs et les terrains vagues, mais elle se fait plus rare aujourd’hui, selon les informations publiées par la Ville.

« Protéger le monarque, c’est aussi protéger une multitude d’autres espèces de pollinisateurs, lesquels sont essentiels à la reproduction végétale, et incidemment, à la production alimentaire dont nous dépendons », lit-on sur la page Facebook de l’événement.

Le monarque a été désigné espèce en voie de disparition en 2016 au Canada. Sa population a diminué de 90 % en 20 ans en Amérique du Nord. Ce papillon parcourt chaque année plus de 4000 km pour migrer du sud du Canada jusqu’au Mexique.

En devenant une « Ville amie des monarques », Sherbrooke s’est engagée à réaliser dix actions pour protéger ces papillons. La règlementation municipale interdit déjà les pesticides qui nuisent aux pollinisateurs. L’asclépiade a été retirée de la liste des mauvaises herbes et la Ville a procédé à la revitalisation d’un terrain inoccupé dans l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire.

La Ville encourage aussi les citoyens à planter de l’asclépiade sur leur terrain ou dans leur quartier.