Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les enfants hébergés à Val-du-Lac retrouveront un pavillon entièrement rénové.
Les enfants hébergés à Val-du-Lac retrouveront un pavillon entièrement rénové.

Des locaux au goût du jour pour les enfants de la DPJ 

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke - Quatorze enfants de six à douze ans sont hébergés à Val-du-lac, le centre de réadaptation de la direction de la protection de la jeunesse (DPJ de l’Estrie). À  compter de mercredi, ces enfants retourneront dans leur pavillon construit dans les années 1960… mais qui a été entièrement rénové et mis au goût du jour.

Il s’agit de la deuxième de trois phases de travaux dans les pavillons de Val-du-lac, un projet global d’environ 4,2 millions $.

« Nous sommes très heureux que ce projet voit le jour. Le pavillon est méconnaissable », souligne avec fierté Kim Houle, coordonnatrice des services de réadaptation et de l’hébergement à la Direction du programme jeunesse. 

La plupart des enfants de 6 à 12 ans séjourneront que quelques semaines ou quelques mois au centre de réadaptation de Val-du-lac. Mais certains y séjourneront plus longtemps. Ils y arriveront dans la petite enfance, traverseront ensuite dans les groupes d’adolescents jusqu’au moment de quitter le centre jeunesse à 18 ans. Certains enfants n’arrivent pas à s’adapter à la vie en famille d’accueil.

« Cette unité représente un milieu de vie au sein duquel les jeunes poursuivent temporairement leur cheminement. Il est important d’offrir un environnement physique stimulant, sécuritaire, propice au rétablissement et qui répond le mieux possible aux goûts des jeunes », soutient Mme Houle.

Ces travaux comprenaient une mise à niveau des lieux physiques (système de ventilation, réseau électrique, toiture, revêtements des planchers, etc.), ainsi qu’une amélioration des aspects en lien avec le confort des jeunes, du personnel et lors de l’accueil des familles.

Les pièces ont été reconfigurées, les blocs sanitaires et les cuisines ont été refaits, il y a eu un ajout de chambres et du nouveau mobilier. De plus, presque tout le bâtiment a été repeint avec des couleurs jeunes et vivantes.  Les travaux ont débuté à la mi-mai 2020.

Il s’agit d’une deuxième bonne nouvelle pour Val-du-lac en autant de semaines. La semaine dernière, la direction du centre jeunesse annonçait que le wi-fi et 45 ordinateurs portables avaient fait leur entrée dans les différentes unités qui hébergent les adolescents en réadaptation à Val-du-lac et au Foyer Kelly grâce à un don de la Fondation du CHUS. 

Un casse-tête pour la logistique

Le Centre de réadaptation Val-du-Lac a été construit dans les années 1960. Il y a eu différentes phases de rénovations au fil des années, mais les étapes les plus importantes ont été freinées entre 2014 et 2018 pour une raison bien simple : il n’y avait pas d’endroits sécuritaires où relocaliser les jeunes pendant les différentes phases de travaux.

Après tout un casse-tête logistique, la direction du Centre jeunesse a finalement réussi à libérer le pavillon Deslauriers, qui était auparavant utilisé pour des bureaux administratifs notamment. 

C’est dans un pavillon Deslauriers totalement rénové qu’ont logé les « petits » pendant qu’on faisait des travaux dans leur unité.

Maintenant que le pavillon Marion est rénové (phase 2 des travaux) et qu’il peut de nouveau accueillir les petits, c’est un autre groupe d’adolescents qui ira loger au pavillon Deslauriers.

Le pavillon Morin, ainsi libéré par les adolescents, pourra à son tour être rénové. « Avec la COVID, c’est difficile d’être certains des échéanciers, mais on espère que ce sera d’ici l’automne 2021 », soutient Mme Houle.

Jocelyn Lefebvre, chef de service en réadaptation, Audrey Bergeron, chargée de projet de construction, et Kim Houle, coordonnatrice de service de réadaptation et d'hébergement.