Les plombiers ont été particulièrement occupés durant la période des Fêtes. Martial Ricard de la plomberie « La Goutte » a reçu plus de 90 appels.

Des Fêtes occupées pour les plombiers

Ce n’est pas un secret, le temps des Fêtes a été particulièrement froid cette année. Si les aqueducs de la Ville de Sherbrooke ont eu de la difficulté à supporter le froid polaire, les citoyens ont aussi eu maille à partir avec leurs tuyaux.

Le propriétaire de la plomberie « La Goutte » à Sherbrooke, Martial Ricard, n’avait jamais vu un temps des Fêtes aussi occupé. « Je n’ai pas eu le temps de me reposer dans la période de Noël. J’ai eu environ 95 appels. Les gens voulaient qu’on dégèle ou qu’on répare leur tuyauterie. Je n’ai pas pu tout faire, car je n’avais qu’un seul employé avec moi. Souvent, les pipes étaient gelées », a-t-il expliqué.

Le plombier qui compte 35 ans d’expérience a plusieurs conseils à donner aux gens qui ne veulent pas que leurs tuyaux cèdent à cause du froid. Pour éviter que la tuyauterie gèle, il ne faut pas que les gens coupent le chauffage au sous-sol.  

« Quand il fait très froid, les gens devraient ouvrir leurs portes d’armoires et les portes sous le lavabo et l’évier, conseille M. Ricard. Quand ça reste fermé, l’humidité reste sous le lavabo. Les gens laissent souvent des boites près des pipes, donc ça gèle. La circulation doit se faire. Il faut aussi que les gens chauffent leur sous-sol et isolent les tuyaux. »

Comme Dame nature nous donne une pause de temps froid, les affaires reviennent à la normale pour les plombiers. M. Ricard en profite pour se reposer un petit peu. « Ça s’est calmé aujourd’hui (lundi). Je n’ai eu que des appels de réparation. »

En temps normal, la plomberie « La Goutte » reçoit une quarantaine d’appels dans la période des Fêtes.