Contenu commandité
Des festivals ayant l'environnement à cœur
Des festivals ayant l'environnement à cœur
Festivals et événements verts de l’Estrie (FEVE) se prépare pour la Fête du lac des Nations.  Sur la photo, Sophie Valence-Doucet, coordonnatrice de FEVE.
Festivals et événements verts de l’Estrie (FEVE) se prépare pour la Fête du lac des Nations. Sur la photo, Sophie Valence-Doucet, coordonnatrice de FEVE.

Fêter l’écoresponsabilité

Mélanger festivités et écoresponsabilité, une recette bien unique à l’Estrie. Festival et Événements Verts de l’Estrie (FEVE) et la Ville de Sherbrooke veillent à ce que les nombreux festivals soient plus consciencieux de l’environnement.

En 2013, les Jeux d’été du Canada qui s’étaient installés à Sherbrooke ont légué à l’Estrie, outre les quelques médailles, une expertise et de l’équipement écoresponsable qui ont mené à la création de FEVE. Depuis, l’organisation informe et sensibilise les municipalités, les festivals et les concepteurs d’événements à se soucier de l’environnement quand vient le temps de fêter. 

Notamment, FEVE met en place des plans d’action pour la gestion des matières résiduelles, la gestion de l’eau, la gestion de l’énergie, le transport avec les gaz à effets de serre. D’ailleurs, l’organisation offre le service d’une équipe verte sur place pour s’assurer à ce que le tri des déchets soit fait adéquatement.

 « Devenir écoresponsable implique différents processus. C’est pour ça que l’on accompagne avec un programme sur mesure tout dépendant les besoins de l’événement. Il y a plusieurs façons d’intégrer l’écoresponsabilité. Notamment, avec une certification. Lorsque l’on dit qu’on est un événement écoresponsable, il y a plusieurs normes à respecter. Par exemple, la norme BNQ 9700-253 qui présente un protocole à suivre pour avoir un événement vert », souligne Sophie Valence-Doucet, coordonnatrice de FEVE. 

Elle précise que pour avoir cette reconnaissance, il y a plusieurs niveaux à atteindre. Le niveau un étant le minimum et le niveau cinq, le plus difficile à obtenir. Bien que le processus puisse sembler ardu, FEVE épaule les différentes organisations voulant se lancer dans une démarche écologique. 

Rappelons qu’un événement qui se tient à Sherbrooke se doit d’être minimalement écoresponsable avec la politique d’événement écoresponsable dans la cadre de la politique de matière résiduelle de la Ville de Sherbrooke. 

« À Sherbrooke, on ne voit plus vraiment d’événements qui ne sont pas dans un virage vert. C’est quelque chose qui est de plus en plus populaire et beaucoup plus facile à démarrer. Avec des organismes comme le nôtre et les efforts de la Ville, c’est difficile de ne pas être le moindrement écologique. »