Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada
Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada

Des emplois étudiants importants «dans cette drôle d’année»

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
« C’est encourageant d’avoir l’aide du gouvernement dans cette drôle d’année. On doit parfois gratter les fonds de tiroir pour trouver de l’argent alors c’est bien de pouvoir compter sur lui. »

Le maire d’Ayer’s Cliff, Vincent Gérin, ne cache pas qu’il est attaché au programme Emplois d’été Canada, qui permet à des centaines d’organisations à travers le pays d’avoir accès à des subventions pour embaucher des étudiants en période estivale.

Simplement dans la circonscription de Compton-Stanstead, ce sont plus de 820 000 $ qui ont été accordés à un total de 114 organisations qui souhaitaient procéder à l’embauche d’étudiants pour l’été. Des municipalités, de petites entreprises ainsi que des organismes culturels et communautaires ont obtenu des fonds.

« Nombreux sont les jeunes de notre région qui se sont retroussé les manches, cet été, et qui ont contribué à l’effort collectif exceptionnel rendu nécessaire par la pandémie. Grâce à Emplois d’été Canada, bon nombre d’organisme ont reçu l’aide dont ils avaient besoin pour poursuivre et adapter leurs activités », mentionne la députée de Compton-Stanstead et ministre, Marie-Claude Bibeau.

Directeur de la Zone Youhou, Vincent Monnoret est également un bon ambassadeur lorsqu’il est question du programme du gouvernement fédéral. « Avec le soutien du fédéral, j’ai pu avoir un travail dans lequel cohabitent rigueur et plaisir. C’est une vraie passion que j’ai développée en travaillant pour ce camp, qui propose la découverte de la nature aux enfants », confie-t-il.

Pour sa part directeur général par intérim du Camp Massawippi, Jed Richmond révèle que son organisation n’aurait jamais pu « offrir des services sécuritaires » à la population vulnérable qu’elle dessert sans l’apport gouvernemental.

« On a besoin d’alliances stratégiques et de soutien. Il faut donner des fonds et de l’amour à ceux qui en ont besoin et pas seulement aux gens qui parlent le plus fort », estime M. Richmond.

Enfin, la directrice générale de Bleu Massawippi, Michèle Gérin, a révélé que son organisme environnemental profite du soutien du gouvernement fédéral de longue date. « Emplois d’été Canada, c’est souvent notre seule chance d’embaucher, donc c’est important », lance-t-elle.

Dans la foulée, Mme Gérin a salué le travail de Marie-Claude Bibeau dans le dossier de la protection des lacs à l’échelle du Canada. « Il faut qu’on l’encourage à continuer ce qu’elle fait », a-t-elle plaidé.

La question des règles entourant la navigation de plaisance, l’érosion des berges et les espèces envahissantes sont autant de dossiers chauds qui préoccupent les riverains des multiples plans d’eau au Québec.