Plusieurs pièces du Circuit art et mosaïques de la Ville de Sherbrooke décorent le centre-ville, le parc du Domaine-Howard et le pourtour du lac des Nations.

Des décorations à l’image de la ville

Depuis plus d’une semaine, les pièces du Circuit art et mosaïques de la Ville de Sherbrooke décorent le centre-ville, le parc du Domaine-Howard et le pourtour du lac des Nations. Ces arrangements, mélanges de pièces métalliques et de végétaux, deviendront une décoration permanente de la ville.

« On a questionné ce qu’on faisait et on avait beaucoup de platebandes dans la ville. On avait l’idée de créer un effet plus WOW. Le circuit, on veut qu’il soit perpétué », explique la directrice du service de l’entretien et de la voirie de la Ville de Sherbrooke, Guylaine Boutin.

La Ville est reconnue pour avoir son propre département d’horticulture. « L’idée est venue du département qui voulait faire quelque chose de nouveau, de différent et de coloré. C’est une combinaison de pièces métalliques et de fleurs », partage Mme Boutin. Sherbrooke se dote donc d’une attraction à son image.

Le comité a imaginé et travaillé sur le projet dans l’ensemble. « Ce projet-là est fait 100 % à l’interne, ils avaient l’expertise », précise Mme Boutin. Le taillage et l’arrosage des pièces se feront dans le cadre de l’entretien habituel de la végétation réalisé par la Ville.

Ajouts en 2019

Des ajouts au circuit sont déjà prévus pour l’été 2019. Même que durant l’hiver, certaines pièces artistiques resteront installées. « On va ajouter des œuvres et on a déjà trois sites dans le collimateur pour alimenter le circuit », ajoute la directrice de département.

L’équipe travaille sur la conception et la plantation des pièces artistiques depuis l’automne 2017 dans une nouvelle serre aménagée pour l’occasion. « On a construit une serre pour permettre de faire le montage à l’avance, on n’avait pas de serre atelier. » Cet atelier permet de conserver les pièces, et de les installer dès qu’elles sont prêtes à être vues. Ce pour quoi le Circuit se voulait parfait dès son installation.

À l’intérieur des structures en métal sont installés un système d’irrigation et un terreau, un support de culture naturelle spécial, le tout caché avec des géotextiles. Le comité a sélectionné des plantes résistantes, avec de multiples couleurs et des textures de feuillage variées. Les plantes utilisées sont en majorité des alternantheras.