Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Marie-Claude Rioux présente le couvre-visage Nezmaské qu’elle a conçu avec Lydianne Sabourin.
Marie-Claude Rioux présente le couvre-visage Nezmaské qu’elle a conçu avec Lydianne Sabourin.

Des couvre-visages d’ici pour l’hiver

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke — Constatant le besoin de couvre-visages doublés pour la période hivernale, Marie-Claude Riou de Sherbrooke et Lysanne Sabourin de Sutton ont joint leur passion et leur talent communs pour créer un produit 100 pour cent Québécois... du tissu jusqu’à l’étiquette.

« Nos tissus sont achetés au Québec et le produit est conçu à Granby », explique Marie-Claude Riou.

Le couvre-visage multifonctionnel Nezmaské est disponible en ligne depuis lundi. Il est offert dans certaines boutiques de la région comme celle du mont Orford ou chez Éconosport à Sherbrooke.

Une première commande de 1000 exemplaires est disponible dès maintenant et 1500 autres sont en production.

« Nous sommes heureuses que la production puisse se poursuivre durant la période des Fêtes », indique Lysanne Sabourin.

Les deux amies, qui se sont rencontrées lors d’une expédition au camp de base de l’Everest, souhaitaient combiner leurs forces dans un projet commun. C’est de cette façon que Nezmaské est né.

« C’est un couvre-visage de style bandana. On le passe par-dessus la tête et il y a des attaches pour les oreilles qui permettent de l’ajuster. Ça évite qu’il tombe en cette période où le port du masque est obligatoire », explique Lysanne Sabourin,  la designer du produit.

Lysanne Sabourin et Marie-Claude Rioux se sont rencontrées lors d’une expédition au camp de base de l’Everest.

Les deux conceptrices du produit expliquent que le couvre-visage qui est obligatoire durant la pandémie pourra aussi être utilisé lorsqu’elle sera derrière nous.

« Il peut très bien être converti en cache-cou. Il y a deux épaisseurs et il est doublé en micro polar. Le tissu est respirant et il protège du vent et du froid. Notre version FaFret est idéale pour le ski avec le casque et les lunettes. Il y a aussi une version plus légère que nous avons appelée FaCho, qui peut être portée à l’intérieur. Notre produit aura une deuxième vie après la pandémie. Il est offert en grandeur adulte ou enfant », souligne Lysanne Sabourin.

Marie-Claude Riou, qui mène ce projet en parallèle avec ses fonctions d’avocate en droit du travail, fait valoir son expertise en complémentarité au design et à la création des couvre-visages Nezmaské.

« C’est un projet où nous mettons nos forces en commun. Nous l’avons offert aux entreprises qui peuvent même le personnaliser », signale Marie-Claude Riou.

Le couvre-visage est disponible en ligne au www.nezmaske.com.