Des chirurgies et des rendez-vous reportés par centaines

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Les salles d’opération du CIUSSS de l’Estrie-CHUS fonctionneront sous peu à 50% de leur capacité et plus de 800 rendez-vous par semaine dans les cliniques externes devront être reportés ou effectués par téléphone ou vidéoconférence à compter de lundi.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS doit délester des activités en vue d’augmenter sa capacité à recevoir des patients atteints de la COVID-19 à cause de l’augmentation importante du nombre de cas observée au cours des dernières semaines.

Il y a généralement entre 20 et 30 personnes hospitalisées à l’Hôtel-Dieu et à l’Hôpital Fleurimont depuis le début du mois de novembre et moins de cinq personnes sont aux soins intensifs.

Le CIUSSS doit maintenant prévoir une capacité de 75 lits d’hospitalisations de courte durée pour les patients atteints de la COVID-19 ainsi que 25 lits aux soins intensifs. Cette demande provient du ministère de la Santé et des Services sociaux. Tout doit être en place d’ici le 17 décembre.

Les patients dont l’état se dégrade de façon sévère à cause des complications liées à la COVID-19 doivent généralement être hospitalisés aux soins intensifs durant plusieurs jours. C’est pourquoi le CIUSSS doit prévoir suffisamment d’espace pour accueillir autant de patients gravement malades.

Le personnel normalement attitré aux blocs opératoires et aux cliniques externes sera réaffecté dans les lits d’hospitalisations réservés à la COVID-19.

Environ 10 000 personnes sont en attente d’une chirurgie sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, dont un certain nombre sont hors des délais prévus par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Il y aura aussi des reports du côté des examens en imagerie médicale et certains examens comme l’endoscopie.

« Si vous avez un rendez-vous prévu et qu’on ne vous appelle pas pour l’annuler, vous devez vous y présenter. C'est parce que votre état de santé le requiert. Les personnes dont le rendez-vous sera reporté seront contactées par le personnel du CIUSSS de l’Estrie-CHUS », insiste la directrice des services professionnels, la Dre Colette Bellavance.

« La situation est très préoccupante en Estrie comme au Québec, et l’augmentation du nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19 au cours des dernières semaines a des effets sur le nombre d’hospitalisations », soutient Karine Duchaineau, la directrice des services professionnels au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Selon les projections de l’Institut national d'excellence en santé et services sociaux, le nombre d’hospitalisation va croître de façon importante au cours des prochaines semaines au Québec.

Le CIUSSS n’a donc d’autres choix que de délester certaines activités électives afin de maintenir un tel niveau d’activités avec le personnel adéquat.

Car l’adéquation entre le nombre de lits disponibles, le personnel requis pour y travailler et la réponse aux multiples besoins de la population est difficile à maintenir et doit être revue chaque jour.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS pourrait recevoir des patients provenant d’autres régions du Québec si la capacité est dépassée ailleurs, comme c’est déjà le cas dans certains hôpitaux de Montréal et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Jusqu’à présent, nous avons surtout reçu des patients provenant de régions à proximité, comme la Mauricie, le Centre-du-Québec et la Montérégie, mais il serait aussi possible d’en accueillir de la région de Montréal », souligne Mme Duchaineau.