Un partenariat d'économie circulaire établi entre la Ville de Sherbrooke, l'entreprise adaptée Défi Polyteck, l'entreprise PureSphera et l'organisme Estrie Aide donne de bons résultats en permettant de récupérer plusieurs centaines de réfrigérateurs annuellement, en tout ou en partie.

Des centaines de réfrigérateurs récupérés

Un partenariat d'économie circulaire établi entre la Ville de Sherbrooke, l'entreprise adaptée Défi Polyteck, l'entreprise PureSphera et l'organisme Estrie Aide donne de bons résultats en permettant de récupérer plusieurs centaines de réfrigérateurs annuellement, en tout ou en partie.
Chaque année, des centaines de citoyens apportent leurs vieux réfrigérateurs dans les écocentres sherbrookois. Ces appareils sont d'abord ramassés par l'entreprise Défi Polyteck de Sherbrooke, qui procède à leur évaluation, explique un communiqué de presse de la Ville de Sherbrooke.
Les réfrigérateurs réutilisables sont confiés à Estrie Aide pour un prolongement du cycle de vie à travers le réemploi. Dans le cas contraire, ils sont envoyés chez PureSphera, où les halocarbures contenus dans le système réfrigérant et la mousse isolante des réfrigérateurs sont récupérés. Au total, c'est 96 pour cent du vieil appareil qui est récupéré.
« C'est une formule gagnante à coup sûr et un très bon exemple que donne la Ville de Sherbrooke en matière d'économie sociale et de réemploi », estime Christine Ouellet, conseillère municipale et présidente du comité de l'environnement de la municipalité.
Depuis le début de l'année, Estrie Aide a réemployé 163 réfrigérateurs dont 50 sont issus de l'entente conclue entre Défi Polyteck et PureSphera. « La demande est telle qu'on pourrait facilement se rendre à 450 appareils, si nous les avions », explique Claude Belleau, directeur général d'Estrie Aide.
En adhérant au programme de récupération FrigoResponsable, la Ville de Sherbrooke et ses partenaires s'assurent que ses appareils en fin de vie soient traités de façon optimale pour l'environnement.
La Ville de Sherbrooke paie un montant forfaitaire de 16 000 $ par année pour compenser les frais de décontamination, de récupération, de destruction, de réemploi et de transport vers l'entreprise PureSphera.