La Tribune

Des cas plus lourds à l’Escale de l’Estrie

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Si la maison d’accueil pour les femmes victimes de violence conjugale n’est pas submergée par le manque de places depuis le début du confinement lié à la pandémie de la COVID-19, celles qui se présentent à l’Escale de l’Estrie ont cependant subi des sévices encore plus graves.