Des travaux sur les autoroutes de la région sherbrookoise sont prévus au cours des deux prochaines années, entre autres, pour faire disparaître les ornières formées dans les voies de droite.

Des autoroutes en chantiers

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a prévu poursuivre ses travaux d’amélioration des autoroutes du secteur de Sherbrooke au cours des prochaines années, notamment cet été.

On corrigera du même coup des ornières qui se sont formées dans la chaussée à différents endroits et qui rendent la conduite un peu hasardeuse.

Plusieurs tronçons d’autoroute ont besoin de travaux, puisque les dernières interventions remontent à une dizaine d’années, souligne Dominique Gosselin, conseillère en communication au MTQ.

Il y aura des travaux sur l’autoroute 10 en direction est (vers Sherbrooke), entre le chemin Saint-Roch et 1 km à l’ouest de l’autoroute 410. On refera aussi le pavage en direction ouest (vers Montréal), entre la route 220 et le chemin Saint-Roch. Il y circule jusqu’à 36 000 véhicules par jour, dont 10 pour cent de camions. Une couche d’usure sera appliquée dans une direction cette année et l’autre en 2019.

Sur l’autoroute 610, on a prévu un chantier en direction est, entre l’autoroute 10-55 et la rue Saint-François. On devra aussi refaire le pavage, entre le boulevard Saint-François et la route 112. De 31 000 à 38 000 véhicules y roulent chaque jour, dont 7 pour cent de camions. Un tronçon sera refait cette année et l’autre, en 2019.

Sur la 410, le MTQ envisage de réparer la chaussée en direction est (vers Lennoxville), entre l’autoroute 10 et le boulevard de l’Université. La voie rapide sert aux déplacements d’environ 43 000 véhicules par jour, dont 6 pour cent de camions, précise Mme Gosselin.

« Ces cinq projets sont estimés entre 1 M$ et 5 M$. Ce sont les autoroutes les plus fréquentées de la région », confirme Mme Gosselin.

« Même s’ils ne figurent pas dans la programmation actuelle 2018-2020, des travaux d’asphaltage dans le secteur de l’autoroute 410 en direction ouest (vers le Plateau Saint-Joseph) pourraient être planifiés par le Ministère au cours d’une prochaine programmation. »

Rappelons que le réseau routier de l’Estrie fera l’objet de travaux totalisant 206 M$ au cours des deux prochaines années, a annoncé récemment le gouvernement provincial.

Pour la programmation 2018-2020 du ministère des Transports, si on exclut les 37,2 M$ du fédéral annoncés la semaine dernière pour le prolongement de l’autoroute 410, c’est 169 M$ que Québec prévoit investir dans le réseau routier estrien au cours des deux prochaines années. Il s’agit d’une hausse de 12,5 M$ par rapport aux 156,5 M$ annoncés l’an dernier pour 2017-2019.

Le MTQ prévoit en tout ériger 115 chantiers routiers au cours des deux prochaines années, la grande majorité de ces chantiers seront consacrés non pas à la reconstruction, mais à la réfection des chaussées et des infrastructures, a-t-on précisé.

Profondeur des ornières

L’été dernier, le MTQ s’était attaqué à réparer la chaussée de l’autoroute 10 à la hauteur de Sherbrooke, où les automobilistes devaient circuler dans de profondes ornières depuis quelques années dans la voie de droite. Il s’agissait des plus importants chantiers estivaux à se dérouler à ce moment. D’autres traces creusées par des véhicules sont apparues.

Ces ornières sont le résultat d’un nombre toujours plus important de véhicules, dont des poids lourds, et non d’un travail bâclé lors du dernier chantier, assure la porte-parole du MTQ en Estrie. « Depuis les derniers remplacements de la couche d’usure, le débit journalier a beaucoup augmenté », dit-elle.

« La profondeur des ornières détermine quand on répare la chaussée. »

Il se peut que les chantiers à venir sur les autoroutes se déroulent de nuit, comme en 2017, pour nuire le moins possible au trafic, note Mme Gosselin.