La Tribune
Les délais commencent à s’accumuler dès qu’un accidenté conteste une évaluation de la SAAQ, selon l’Association pour les droits des accidentés.
Les délais commencent à s’accumuler dès qu’un accidenté conteste une évaluation de la SAAQ, selon l’Association pour les droits des accidentés.

Des accidentés dénoncent les délais à la SAAQ

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
L’Association pour les droits des accidentés (ADA) dénonce les délais parfois exorbitants à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) avant de pouvoir passer devant le tribunal administratif après un accident. Elle déplore aussi que les accidentés qui sont en désaccord avec une évaluation de la SAAQ doivent se battre pour faire valoir leur droit.