Ralph Goodale

Délais à l'aéroport Trudeau: un ensemble de facteurs, dit le ministre Goodale

Mis au courant des délais à l'aéroport de Montréal, le ministre fédéral responsable des services douaniers dit examiner un ensemble de facteurs pour diagnostiquer le problème. Ralph Goodale ne s'arrête donc pas qu'au nombre d'agents disponibles pour accueillir les voyageurs débarquant de vols internationaux.
Le ministre a discuté avec Denis Coderre, mercredi soir, à la suite de reportages décrivant une moyenne de deux heures d'attente à l'arrivée à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, situation que le maire de Montréal et l'opposition à Ottawa dénoncent.
Au cours d'un point de presse à Edmonton, jeudi après-midi, le ministre Goodale a pointé vers la configuration de l'espace disponible pour les arrivées, les horaires des vols internationaux transportant un grand nombre de voyageurs, ainsi que la disponibilité des employés de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour effectuer des heures supplémentaires.
M. Goodale a cependant souligné qu'au cours de l'épisode rapporté dans les médias, tous les guichets étaient ouverts et les employés de l'ASFC à l'oeuvre.
À Montréal, le maire Coderre a réclamé une solution au plus vite, la demandant pour «hier».
À Ottawa, députés bloquistes et conservateurs ont fait remarquer que l'aéroport montréalais est le seul du pays à faire subir une si longue attente aux voyageurs. Ils ont eux aussi réclamé que le gouvernement règle le problème au plus vite.