L’urgence demeure toutefois accessible au besoin.
L’urgence demeure toutefois accessible au besoin.

Dégât d'eau à l'Hôtel-Dieu: l’urgence au ralenti, certaines chirurgies reportées  

La Tribune
Un bris de gicleur survenu samedi à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke a provoqué un branle-bas de combat, forçant la fermeture de 23 lits et la relocalisation en lieu sécuritaire des patients des étages 3, 4 et 5 touchés par les dégâts d’eau.

La direction du CIUSSS de l’Estrie – CHUS souligne que dans le contexte certaines chirurgies mineures pourraient être reportées. Le cas échéant, les patients touchés par ces reports seront avisés. Les patients qui ne seront pas contactés devront se présenter pour recevoir les traitements tel que prévu. 

La direction invite également la population à recourir au service de l’urgence des installations de la rue Bowen avec parcimonie en privilégiant au préalable les lignes Info-Santé, un pharmacien ou un médecin de famille. L’urgence demeure toutefois accessible au besoin. 

« Les personnes nécessitant des soins urgents ne doivent pas hésiter avant de se rendre à l’urgence. Nos équipes sont prêtes à les recevoir. Toutefois, si une personne peut envisager d’autres options, c’est ce qui est à privilégier en tout temps », souligne par voie de communiqué le directeur des services généraux par interim, Donald Haineault.

Les travaux se poursuivent toute la semaine.