Découverte d'un obus datant de la Deuxième Guerre

Un résident de Saint-Guillaume, près de Drummondville, a eu toute une surprise, vendredi, lorsqu'il a découvert un obus datant de la Deuxième Guerre mondiale sur une propriété qu'il venait d'acheter.
L'homme demeurant sur la rue Sorel a aussitôt communiqué avec la Sûreté du Québec qui a demandé l'intervention de l'Armée canadienne. Des spécialistes en munitions basés à Valcartier ont été dépêchés sur les lieux afin d'évaluer la dangerosité de l'obus et de le récupérer. Selon le sergent Luc Trudel, il s'agit d'un obus de type M68 utilisé pour l'entraînement des mortiers de l'Armée canadienne au cours des années 1940. Le militaire estime que le citoyen a eu le bon réflexe puisque l'obus aurait pu présenter certains dangers.
«Ce n'est pas le cas, mais il aurait pu être dangereux s'il y avait eu une charge explosive à l'intérieur. Il existe des obus d'entraînement qui possèdent une petite quantité d'explosifs, notamment pour le marquage», explique-t-il.
Le sergent en profite pour rappeler aux gens qui feraient une telle découverte de ne toucher à rien et d'immédiatement communiquer avec les autorités. «Ils n'ont pas à avoir peur, c'est notre travail», conclut-il.