Frank Mascolo, qui a été longtemps actif au sein de l’appareil municipal de Sherbrooke, est décédé le 1er avril dernier à l’âge de 91 ans.
Frank Mascolo, qui a été longtemps actif au sein de l’appareil municipal de Sherbrooke, est décédé le 1er avril dernier à l’âge de 91 ans.

Décès de l’ancien directeur général Frank Mascolo

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Un ancien directeur général de la Ville de Sherbrooke est décédé récemment. Frank Mascolo a été actif au sein de l’appareil municipal durant plusieurs années.

M. Mascolo est décédé à Sherbrooke le 1er avril dernier, à l’âge de 91 ans. Ingénieur civil, il a travaillé à la Ville de Sherbrooke de 1956 à 1989, notamment à la direction générale, lit-on dans son avis de décès.

L’actuel directeur général, Daniel Picard, lui a rendu hommage lors du conseil municipal de lundi dernier. Frank Mascolo a été adjoint à la direction générale et directeur des services techniques de 1970 à 1977, pour ensuite devenir directeur général de 1977 à 1981. Il a par la suite repris la direction des services techniques de 1977 à 1989.  

Sous son règne, plusieurs infrastructures encore bien visibles aujourd’hui sont sorties de terre. C’est à ce moment qu’ont été construites notamment la Place de la cité et la Bibliothèque Éva-Sénécal. 

L’ancien maire de Sherbrooke, Jean Perrault, garde un excellent souvenir de lui. « C’était un bon gestionnaire. Il a été actif dans le dossier de l’assainissement des eaux », dit-il.

« Si la famille le souhaite, elle pourrait faire une demande pour que la Ville honore son nom un jour. »

Richard Fabi, un autre ex-directeur général de la Ville, a pu le visiter dernièrement. « Nous avons toujours bien travaillé ensemble », lance-t-il.

« C’était un gars très compétent et travaillant. » 

Frank Mascolo était le père de trois enfants. Son fils Luc est à l’emploi de la Ville de Sherbrooke depuis 1989, a souligné M. Picard lundi soir.

En guise de sympathie, la famille recommande des dons à la Fondation Mgr-Fortier, à la Fondation des maladies du cœur ou à la Fondation du cancer de la prostate.

Les funérailles et la crémation ont été confiées à la Résidence Steve Elkas. Compte tenu des circonstances, les funérailles seront célébrées à une date ultérieure.

Roger Bilodeau

Par ailleurs, la Ville de Sherbrooke a placé les drapeaux de l’hôtel de ville ainsi que ceux du bureau de services de l’arrondissement de Brompton–Rock Forest–Saint-Élie–Deauville en berne à la suite du décès de Roger Bilodeau.

M. Bilodeau est décédé à l’âge de 94 ans. Il a occupé les fonctions de maire du Canton de Brompton de 1977 à 1987 et a œuvré dans le monde agricole toute sa vie au sein d’organismes reconnus. 

« La Ville de Sherbrooke et la communauté de Brompton désirent souligner la contribution de M. Bilodeau au bien-être de ses concitoyens et de ses concitoyennes. Au nom de toute la population de Sherbrooke, nous tenons à adresser nos plus sincères condoléances à toute sa famille », ont déclaré le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, ainsi que Nicole Bergeron, présidente du conseil municipal et conseillère municipale du secteur Brompton depuis plus de 20 ans.