Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Début de la vaccination lundi au Centre de foires de Sherbrooke

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un site de vaccination contre la COVID-19 ouvrira ses portes dès lundi au Centre de foires de Sherbrooke.

C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, qui en a fait l’annonce jeudi matin dans un communiqué de presse.

La vaccination, qui a été amorcée cette semaine dans deux centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) se poursuivra dans 21 nouveaux lieux au Québec dès lundi.

La vaccination débutera dans la plupart de ces lieux dès la semaine du 21 décembre. Les doses reçues du fabricant Pfizer permettront au CIUSSS de l'Estrie de vacciner dans les semaines du 21, 28 et 4 janvier. Les sites ont été déterminés afin de maximiser la vaccination des groupes prioritaires, soutient le ministre.

Jusqu'à maintenant, 1613 doses ont été administrées, alors que 4875 doses seront administrées d'ici la fin de la semaine.

La prochaine mise à jour sera disponible le 17 décembre.

« Le Québec se préparait depuis plusieurs semaines à l'arrivée du vaccin afin d'être prêt à commencer la vaccination dès la réception des doses. Comme nous l'avions dit, nous recevrons de nouvelles doses la semaine prochaine et nous serons prêts à vacciner dans ces régions lorsque les vaccins arriveront », note M. Dubé.

« Nous avons tout mis en œuvre afin de protéger les personnes les plus vulnérables et notre personnel du réseau de la santé le plus rapidement possible. »

Christian Dubé

Rappelons que la vaccination dans ces lieux sera réservée uniquement aux clientèles prioritaires. Les établissements du réseau de la santé et des services sociaux font actuellement des démarches auprès de ces personnes qui pourront être vaccinées. La priorisation des groupes à s'appuie sur la recommandation du Comité sur l'immunisation du Québec et son objectif principal est la prévention des maladies graves et des décès.

La direction du CIUSS de l'Estrie - CHUS a fait le choix de vacciner le personnel, y compris les étudiants et les médecins, qui travaillent dans les centres d’hébergement de soins de longue durée. Cela inclut toute personne, qui gravite auprès des personnes hébergées dans ces milieux de vie et dont le port d’attache se trouve dans ces installations ciblées, comme les CHSLD, les CHSLD privés conventionnés, le site non traditionnel de soins sur la rue Bowen, à Sherbrooke, et le Centre de confinement communautaire.

Le personnel des autres secteurs d’activité dans l’installation d’un CHSLD (administratif, CLSC, etc.) n’est pas visé pour cette première phase de vaccination. Cette liste est sujette à changement selon l’évolution de la situation, indique-t-on dans un communiqué de presse. 

Le vaccin développé par la compagnie Pfizer-BioNTech présente quelques défis logistiques, souligne-t-on par ailleurs. Il doit être conservé à des températures très froides et ne peut, pour l’instant, être déplacé. Le lieu de livraison doit donc être stratégique pour assurer un accès juste et équitable au vaccin. 

Le Centre de foires de Sherbrooke, qui a tout récemment servi comme lieu de vaccination saisonnière, était donc tout indiqué comme lieu de livraison et d’administration des premières doses du vaccin. Dès que le déplacement du vaccin sera autorisé, on procédera à la vaccination de tous les résidents des CHSLD de l’Estrie le plus rapidement possible, selon la disponibilité des doses, signale-t-on.

En fonction des doses que le Québec recevra, il est prévu de vacciner jusqu'à 650 000 personnes d'ici le 1er avril.