Frédéric Veilleux
Frédéric Veilleux

De l'opposition pour Ruest Jutras

Jean-Pierre Boisvert
La Tribune
Coup de théâtre politique à Drummondville: la mairesse Francine Ruest Jutras aura de l'opposition aux élections municipales de novembre prochain, une première en 15 ans !
En effet, Frédéric Veilleux, ex-attaché politique de l'adéquiste Sébastien Schneeberger, élu dans le comté de Drummond en 2007 puis défait l'année suivante par le péquiste Yves-François Blanchet, a récolté les 100 signatures nécessaires et déposera son bulletin de candidature d'ici deux semaines.
«C'est le fruit d'une démarche personnelle. Je veux un débat à la mairie, ce que nous n'avons pas eu depuis 1995 à Drummondville. Même mes amis ne le savaient pas. Maintenant je fonce. Je tiens par ailleurs à garder mon esprit d'indépendance, je ne veux pas être associé à un clan ou à un autre», précise le père de deux enfants, une fille de 7 ans et un garçon de 2 ans.
Originaire de Thefford Mines, Frédéric Veilleux, âgé de 33 ans, demeure à Drummondville depuis 11 ans. Il travaille à Montréal pour une entreprise spécialisée en excavation.
«Je ne tiens pas à me lancer dans des dépenses folles en campagne électorale. Il n'y aura pas de pancartes partout. Je vais rencontrer des citoyens car c'est pour eux que je fais ça. Il faut que les gens comprennent ce qui se passe à l'hôtel de ville, que les décisions se prennent dans la transparence, et non pas afficher une démarche nébuleuse que les gens ne comprennent pas comme ce fut le cas dans l'affaire du rang 5 jusqu'au moment où un citoyen réalise qu'on voulait fermer le rang 5», fait-il observer.
Le prochain adversaire de Mme Ruest Jutras est dès lors à la recherche d'un agent officiel, d'un organisateur politique et d'une responsable des communications.