Les festivaliers Kathleen Bélanger, Chloé Véronneau, Sophie Martineau et Éric Véronneau étaient au parc Victoria vendredi dans le cadre du Festibière de Sherbrooke pour y déguster différentes bières de microbrasseries de la région.

De l’exclusivité en fût au Festibière

Les amateurs de broue ont commencé à savourer leur nectar préféré vendredi, alors que le Festibière a pris son envol au parc Victoria. Pour sa deuxième édition, l’organisation propose un cask exclusif pendant les trois jours du festival en plus d’offrir plus de bières que l’an dernier.

Un cask exclusif est, à la base, une bière brassée que les microbrasseurs s’amusent à modifier. La particularité d’un cask, c’est qu’il est impossible de reproduire cette bière. « C’est le côté unique de l’événement. Très peu de gens peuvent goûter à cette bière qui ne s’embouteillera pas », souligne Catherine Ouellet, responsable des communications du Festibière. 

Elle nous annonce également la participation du Pub le Bucké, un regroupement de microbrasseries. Puisque ces microbrasseries ont une production limitée, elles ne sont habituellement pas présentes dans ce genre de festival. Le Pub le Bucké offrira la très rare occasion aux Sherbrookois de déguster ces bières d’envergures. 

Bien que la priorité du Festibière Sherbrooke soit d’offrir les bières de la région des Cantons-de-l’Est, il sera également possible pour les festivaliers de découvrir les bières d’autres régions. 

« Nos dégustations sont très accessibles. C’est vraiment ouvert à tous. On va retrouver autant des bières qui sont plus faciles à déguster comme on va retrouver des bières plus nichées pour les grands amateurs. Il y a différents brasseurs sur place, les gens peuvent poser des questions et s’informer », affirme Catherine Ouellet. 

Deux festivalières originaires de Victoriaville ont fait la route exclusivement pour l’événement. Elles confient à La Tribune qu’elles sont non seulement venu goûter aux bières, mais aussi pour l’ambiance et les histoires derrière les microbrasseries. 

« Tout ce qui est derrière les microbrasseries, on peut le voir ici ! Ce sont de belles amitiés qui ont mené à la création de bonnes bières. »

Un événement pour tous

Un événement que l’on peut vivre autant avec les amis qu’avec la famille. Les festivaliers n’ont pas besoin d’être de fins connaisseurs de bières pour participer à l’événement. Pour ceux qui ne raffole pas de la bière, des alternatives telles que du cidre, du Whiksy et autres sont offertes. 

En plus des différents food trucks, un air de jeux et une scène avec plusieurs prestations musicales seront offerts tout au long de la fin de semaine. « C’est un happening ! Tout le monde y trouve son compte. Aussi, nous avons choisi le parc Victoria pour son côté beergarden. C’est chaleureux, c’est cozy ! On ne veut pas que ça soit seulement un événement de dégustation », souligne Catherine Ouellet. 

L’événement se déroule au parc Victoria jusqu’à dimanche.