Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le violent incendie a détruit, mercredi, la résidence située sur la route 249 à Saint-Denis-de-Brompton.
Le violent incendie a détruit, mercredi, la résidence située sur la route 249 à Saint-Denis-de-Brompton.

De l'entraide pour une famille sinistrée de St-Denis [VIDÉO]

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Malgré la scène de désolation sur la route 249 à la suite de l’incendie d’une résidence, l’espoir n’a pas pris de temps à germer à Saint-Denis-de-Brompton.

Une campagne de soutien a été mise en place tant sur la plate-forme Goufundme et les dons matériels peuvent être acheminés directement à la clinique Vivance de la route 222 pour venir en aide à la famille Duhamel qui a tout perdu lors de cet incendie.

En début d’après-midi, jeudi, l’objectif de la campagne de sociofinancement fixé à 2000 $ avait déjà été fracassé.

Le violent incendie, dont la cause demeure indéterminée pour le moment, a complètement détruit, mercredi, la résidence située au 1620 de la route 249 à Saint-Denis-de-Brompton.

Bouleversée par cet incendie. la famille Duhamel a tout de même tenu à remercier la population pour leur appui.

« Dans l’après-midi du 13 janvier 2021, notre famille a vu sa maison s’envoler en fumée à la suite d’un incendie majeur qui aura laissé l’immeuble perte totale ainsi que tous les biens qu’elle contenait. Un de nos chiens y a aussi trouvé la mort. Depuis hier, les gestes de solidarité de citoyens et de la communauté d’affaires de Saint-Denis-de-Brompton et les environs se multiplient pour nous venir en aide. Malgré la situation catastrophique dans laquelle nous nous retrouvons, nous tenons à remercier du fond du cœur tous ceux et celles qui nous manifestent leur appui et leur aide en ces temps difficiles. Votre générosité nous apporte beaucoup de réconfort. Merci ! Merci ! Les mots nous manquent pour vous témoigner toute notre gratitude », ont témoigné les occupants de la résidence sinistrée par communiqué.

Le service incendie de Saint-Denis-de-Brompton poursuit son enquête pour déterminer la cause exacte de cet incendie dont les pertes sont évaluées à plusieurs centaines de milliers $.

« Les hypothèses doivent être confirmées ou infirmées. Nous devons aussi rencontrer des témoins. Le fait qu’une partie de la résidence était en rénovation pourrait avoir joué un rôle, mais nous ne pouvons le confirmer », explique le directeur du service incendie de Saint-Denis-de-Brompton, Sylvain Lamarre.

Aide

Lorsqu’elle est arrivée à son local de la clinique Vivance, jeudi matin, des sacs contenant divers articles attendaient déjà Élisabeth Nadeau à l’extérieur.

« C’est la résidence où mon fils habite avec mon ex-conjoint, sa conjointe et sa fille. Son père y habite aussi. Lorsque je suis revenue chez moi, j’ai décidé de les aider. La réponse des gens est vraiment incroyable. C’est beau de voir toute cette solidarité. Il y avait des vêtements, des bijoux, un fer plat, un routeur et divers articles, dont certains pour le chien. Les enfants vont à l’école, alors ils ont besoin d’ordinateurs. Des gens en ont proposé. J’ai même des offres pour des meubles, mais je ne sais pas où je vais les mettre en attendant », explique Mme Nadeau.

Elle a aussi eu des discussions pour que la famille sinistrée soit relogée rapidement dans une résidence à proximité.

Lors du passage de La Tribune, deux citoyennes ont déposé des vêtements, un ordinateur et ont offert des plats cuisinés.

« Le marche Axep a offert de payer une épicerie. Des restaurateurs ont offert des plats et d’autres personnes m’ont contactées pour aider », indique Élisabeth Nadeau.

Elle se désole cependant de cet incendie dévastateur.

« Mon fils est né à cet endroit. Il y avait tous ses souvenirs. Son auto a explosé devant lui. Cet événement est vraiment triste, mais il y a une belle vague de solidarité. Mon téléphone n’arrête pas de sonner. J’ai ouvert une campagne de financement virtuelle pour les gens qui veulent faire des dons », mentionne Élisabeth Nadeau.

Joindre la campagne sur la plate-forme Gofundme.

Des dons matériels ont été acheminés à la clinique Vivance de la route 222, note la propriétaire Élisabeth Nadeau (à dr.).