Si tout le groupe est très solide, c'est l'énergie du chanteur qui marque. Il ne reste pas en place une seconde, sautant, courant et dansant pour chaque pièce.

De l'énergie à revendre!

Le spectacle de Hedley vendredi soir a attiré la plus grosse foule jusqu'à présent pour cette édition de la Fête du lac des Nations. Une foule qui a apprécié la folie du chanteur Jacob Hoggard.
Véritable homme orchestre, Steve Hill en a mis plein la vue aux spectateurs par sa maîtrise de la guitare.
Fidèle à lui-même, Hoggard est monté sur scène un brin désinvolte vêtu d'une simple salopette, un verre de bière à la main. Un shooter et un rot ont même suivi!
La prestation a débuté avec Hello, One Life et Never Too Late. Puis ç'a été l'excitation totale alors que le piano a pris place au centre de la scène. Tous ont alors chanté en choeur les balades For The Nights I Can't Remember et Perfect.
Moment marquant, alors que les milliers de personnes présentes se sont accroupies avant de bondir en même temps au son de Lose Control. Ou encore lorsque Jacob a réclamé le téléphone d'une spectatrice qui textait durant une prestation afin d'appeler deux de ses contacts!
Si tout le groupe est très solide, c'est l'énergie du chanteur qui marque. Il ne reste pas en place une seconde, sautant, courant et dansant pour chaque pièce. Plus tôt, à 20 h c'est le Trifluvien Steve Hill qui est monté sur scène pour les festivaliers. Guitariste et chanteur, il est aussi un véritable homme-orchestre. Son manche de guitare lui frappe une cymbale alors que ses pieds tapent sur une caisse de résonnance ou encore sur une cloche.
« Je suis tellement content de revenir à la Fête du Lac. C'est un de mes festivals préférés! »
Il a d'abord proposé des morceaux très rock avant de troquer sa guitare électrique pour une acoustique. Il s'est alors laissé tenter par un peu de country et de blues.
Bien sûr, il a impressionné les spectateurs avec plusieurs solos remarquables qui chaque fois lui ont valu un tonnerre d'applaudissements.
La troisième firme dans la compétition pyromusicale était Midnight Sun Fireworks du Yukon.
Le spectacle I Want to Ride my Bike to the Moon était un hommage à leur rêve utopique de présenter des feux d'artifice sur la lune.
Queen, Frank Sinatra et Van Morrison ont entre autres accompagné la prestation ludique et colorée tout en détails. Les concepteurs ont su bien dosé les artifices en hauteur et ceux près de la surface du lac. On a même eu droit à un vélo illuminé et explosif!
Gros week-end en perspective
La journée de vendredi était encore une fois réussie selon Jean-Pierre Beaudoin. Le spectacle de Brimbelle dans le cadre de la journée des enfants a attiré une multitude de garderies et de CPE de la région.
« Samedi avec Ziggy Marley, ce sera un des plus gros set ups qu'on a reçus. Le fils de Bob Marley, ça va être un grand moment pour la Fête du Lac », estime Jean-Pierre Beaudoin. Habana Café sera aussi sur la grande scène samedi dès 20 h tandis que Carmen Campagne offrira un spectacle en après-midi.
Pour la soirée de clôture dimanche, on attend les 2Frères et Paul Piché sur la grande scène ainsi que Veronica Winter et Peter Henry Phillips au Bistro SAQ.
Marianne est arrivée à 2 h 45 vendredi matin à l'entrée de la Fête du Lac afin de s'assurer d'être aux premières loges pour Hedley.
La nuit sous les étoiles pour voir Hedley
Marianne et Catherine n'ont pas hésité à attendre plus de 12 h pour avoir les meilleures places lors du concert d'un de leur groupe favori : Hedley.
Assises sur une toile de plastique, se cachant du soleil avec un parapluie, Marianne et Catherine attendent l'arrivée d'Hedley sur la scène principale de la Fête du lac des Nations. Elles sont au premier rang, parfaitement centrées avec la scène.
Ces places de choix elles les ont obtenues en s'armant de patience vendredi matin. Catherine est arrivée à 2 h 45 h tandis et Marianne l'a rejoint vers 9 h.
« Quand tu es devant, c'est le fun parce qu'ils te voient, ils te reconnaissent même. C'est fou de savoir qu'un groupe que tu aimes sait que tu existes », indique Catherine, une admiratrice de Hedley depuis 2005.
Elle a d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer le quatuor à deux reprises.
« Ils sont proches de leur public. On sent qu'on fait une différence dans leur vie. On a aussi l'impression qu'ils vont toujours nous supporter parce que dans leurs chansons, il y en a toujours une qui nous rejoint. »
Le récent changement de batteur ne semblait pas trop affecter les deux Estriennes, tant que l'essence du groupe ne change pas.
« Ça va faire bizarre sans Chris, mais on va s'adapter à Jay », estime Marianne.
Durant leur attente, le groupe a annoncé la sortie de son prochain album en septembre en plus de présenter un tout nouveau vidéoclip, de quoi les aider à patienter!
En après-midi, les admiratrices avaient surtout hâte d'entendre le nouvel extrait Love Again en direct pour la première fois.
Arriver d'avance signifie aussi assister au premier spectacle, Steve Hill dans ce cas-ci.
« Je suis contente que ce soit lui, c'est un super guitariste. On l'a vu pendant le soundcheck et il était bon! » lance Marianne.