Les Championnats canadiens de canoë-kayak étaient une occasion en or pour le public de découvrir ces sports, en tenant une compétition d’envergure en plein cœur de la ville.

De la performance, pas juste sur l’eau

Aucune course annulée ni repoussée au lendemain malgré un orage et du brouillard. Près de 2000 participants sur les eaux du lac des Nations. Et surtout, une occasion en or de faire connaître le canoë et le kayak de vitesse en tenant des compétitions nationales en plein cœur d’une ville.

Le comité organisateur des Championnats canadiens de canoë-kayak peut dire mission accomplie.

« On avait bien planifié l’événement, tout le monde sur le comité a bien fait son travail et on avait une super belle équipe de bénévoles. On n’était pas tellement stressés, plutôt fébriles de voir le monde arriver », rapporte le président du comité organisateur, Nicolas Lemay, qui espère avoir l’occasion d’organiser à nouveau un événement du genre.

« On est passés à travers la première journée, puis on a rajusté quelques choses, mais somme toute c’était impeccable. Les gens ont eu une semaine de rêve, tout le monde nous a fait des commentaires positifs, les athlètes comme les parents. Et du côté des spectateurs, c’était plein : les gens qui passaient sur l’Esplanade devaient se dire qu’il y avait vraiment beaucoup d’achalandage! »

Dès la fin des compétitions, l’équipe allait s’affairer au démontage, mais certains équipements resteront installés dans le parc pour des compétitions d’aviron qui se tiendront cette semaine.

La dernière fois que Sherbrooke a accueilli les Championnats nationaux, c’était en 2009, et ils se tenaient par province. C’était donc un total de 220 athlètes qui y avaient participé. Ce qui faisait pas mal moins de monde à accueillir — et beaucoup moins de voitures à stationner au parc Jacques-Cartier.

Stationnement

En effet, ceux qui se sont aventurés au parc Jacques-Cartier durant la semaine ont probablement remarqué que le stationnement y posait de véritables défis. « Il y avait du stationnement pour ceux qui arrivaient de bonne heure, mais après, plus de place! » confirme M. Lemay.

« Mais on le savait et on avait avisé tout le monde. Le stationnement était gratuit, donc c’était bien agréable pour les visiteurs, mais il fallait qu’ils en trouvent un. C’était stationné pas mal serré : il y avait sûrement bien des stationnements non conformes, mais la Ville et les policiers ont été corrects, il y a eu une grande tolérance pour accommoder tous les participants et organisateurs », relève-t-il.

Au Service de police de Sherbrooke, on confirme que la tolérance était le mot d’ordre et qu’aucun constat d’infraction n’a été donné.

La star Vincent-Lapointe

Au chapitre des performances, la fameuse Laurence Vincent-Lapointe, qui rame pour le club de Trois-Rivières (dont elle est originaire) et qui a remporté les Championnats du monde à 13 reprises, n’a pas déçu ceux qui attendaient avec impatience de voir ses performances à Sherbrooke. Elle a remporté sept médailles d’or dans les huit épreuves auxquelles elle a participé — lors de la huitième, son équipe de C15 a été disqualifiée pour un changement de ligne.

La victoire aux points n’est toutefois pas revenue au Club de canoë-kayak de vitesse de Trois-Rivières; le Rideau Canoe Club d’Ottawa l’a devancé.

Plusieurs rameurs de Sherbrooke sont aussi montés sur le podium durant la semaine (voir autre texte).

Après les cinq jours des Championnats canadiens, la sixième journée a été consacrée aux Championnats des maîtres, avec des participants âgés de 25 et 87 ans (l’aîné étant Louis Lukanovich, ancien entraîneur de l’équipe nationale et athlète olympique).

Legs

L’événement permet d’offrir un legs au Club nautique de Sherbrooke. Des vestes de sauvetage, des pagaies et autres équipements techniques ont été remis au club par des concessionnaires présents sur place, permettant ainsi de renouveler gratuitement de l’équipement.

Le montant remis au Club pour permettre le développement de ce sport en Estrie n’était pas encore connu en fin de semaine.

L’édition 2019 des Championnats canadiens aura lieu à Regina, en Saskatchewan.