Copropriétaire de Bières dépôt Au Vent du Nord, Nicolas Ratthé a fermé temporairement ses deux commerces en raison de la COVID-19, mais il offre depuis mardi le Vent du Nord « sul fly », un service de commande en ligne et de livraison de bières à domicile.
Copropriétaire de Bières dépôt Au Vent du Nord, Nicolas Ratthé a fermé temporairement ses deux commerces en raison de la COVID-19, mais il offre depuis mardi le Vent du Nord « sul fly », un service de commande en ligne et de livraison de bières à domicile.

De la bière livrée sur votre perron

Vous avez connu l’époque où les pintes de lait étaient livrées sur le perron des maisons chaque matin? À Sherbrooke, vous pouvez désormais recevoir vos bouteilles de houblon préférées sur votre palier.

Pour aider les gens à rester chez eux en ces jours de confinement, les services de livraison se multiplient. Bières dépôt Au Vent du Nord fait partie des entreprises qui sont proactives dans la tempête. Depuis mardi, le commerce spécialisé dans la vente de bières de microbrasserie offre le Vent du Nord « sul fly », un service de commande en ligne et de livraison à domicile.

À LIRE AUSSI: COVID-19: la forte demande ralentit les livraisons des épiciers

« Pour une question de sécurité, on a fermé nos deux succursales au public. C’était la chose responsable à faire, étant donné la superficie de nos commerces et l’achalandage dans ceux-ci, la proximité entre les gens était trop grande. On ne voulait pas mettre nos employés ou nos clients à risque. On travaillait depuis déjà un an sur une plateforme virtuelle de take-out pour gens pressés. Tout était donc déjà prêt, on s’est juste adapté au contexte », explique Nicolas Ratthé, copropriétaire de Bières dépôt Au Vent du Nord.

Achats et paiements par carte de crédit se font en ligne (sulfly.biereauventdunord.com). La caisse de bouteilles sélectionnées est déposée dans la cour le jour même ou le lendemain, selon l’heure de la commande. Il n’y a aucun contact entre employés et clients. L’initiative est accueillie avec enthousiasme.

« Tout est sécuritaire et la réponse des gens est incroyable. On a lancé le tout mardi. En une journée, on a assemblé une cinquantaine de caisses. Toute cette situation nous oblige à penser autrement, il faut qu’on soit créatif, il faut qu’on fasse tous notre part pour limiter la propagation du virus », exprime M. Ratthé.

Unité de largage au Marché

Au Marché de la Gare de Sherbrooke, les commerçants se sont regroupés pour offrir « l’unité de largage », façon joliment imagée de nommer le nouveau service de livraison qu’ils mettent en branle et qui se déploiera chaque mercredi. Ce service est gratuit avec tout achat de plus de 30 $ d’aliments chez les commerçants partenaires, soit la Fromagerie de la Gare (819 566-4273), la République démocratique du jambon (819 563-6294) et la Boucherie du terroir (819 347-3209 poste 201).

Si vous avez plutôt envie de déguster un plat de votre resto préféré, le service de livraison J’ai faim poursuit ses opérations.


« Pour faire notre part et inciter les gens à rester chez eux. »
Émilie Nadeau

Une vingtaine de livreurs se déploient sur le territoire (Sherbrooke, Magog, Drummondville) pour répondre à la demande. Commandes et paiement se font aussi en ligne (jaifaim.co) ou via l’application.

« Pour faire notre part et inciter les gens à rester chez eux, on a laissé tomber les frais de livraison de base, qui sont habituellement de 3 $ par commande », explique Émilie Nadeau, assistante exécutive au sein de l’entreprise.

Si votre domicile est situé à plus de 3 km du restaurant choisi, les frais d’essence (0,75 $/km) continuent toutefois de s’appliquer.

« La moitié des restaurants avec lesquels on fait affaire ont temporairement fermé leurs portes, mais notre cadence ne diminue pas, souligne Mme Nadeau. On trouve important de rappeler aux gens qu’on peut les dépanner et leur éviter de quitter la maison. Question de solidarité, on aide aussi certaines épiceries à livrer les commandes faites en ligne. »