La Tribune
« L’ajout de ces lits répond à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) qui souhaite qu’on élargisse nos soins palliatifs », explique Sabrina Olivier, chef de service des soins palliatifs à l’Hôtel-Dieu du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.
« L’ajout de ces lits répond à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) qui souhaite qu’on élargisse nos soins palliatifs », explique Sabrina Olivier, chef de service des soins palliatifs à l’Hôtel-Dieu du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

De 12 à 20 lits aux soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Le département des soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu passera bientôt de 12 à 20 lits à partir du mois de septembre. Le département comptait déjà 20 lits ; toutefois, huit d’entre eux étaient utilisés comme lits d’hospitalisation standards. Le département ne recevra plus seulement les patients souffrant de cancer. Tous les patients dont les douleurs ne sont pas contrôlées ou qui sont en fin de vie, peu importe leur maladie, pourront y être accueillis.