L’entreprise Wiptec devra gérer plus de 75 000 commandes au courant de la fin de semaine.

Dans les coulisses du Vendredi fou

Si le Vendredi fou et le Cyberlundi font le bonheur des consommateurs avec des rabais sur une quantité incroyable de marchandise, la fin de semaine est synonyme de travail acharné pour les entreprises travaillant à l’envers du décor. C’est le cas de l’entreprise sherbrookoise de préparation de commande Wiptec qui connaît ses plus grosses journées de l’année.

« Il n’y a pas d’employés de bureau aujourd’hui chez Wiptec, explique Martin Ball, président et propriétaire. Tout le monde est dans l’entrepôt, nous sommes environ 200. On a rajouté de la musique et on donne des prix chaque heure à l’employé le plus performant. Samedi, il y aura 100 employés en heures supplémentaires et dimanche 80. Tout ça en plus de notre équipe habituelle de fin de semaine. »

Wiptec se charge d’expédier des commandes à des magasins de grandes surfaces comme Walmart, Cotsco ou Canadian Tire, mais également les commandes en ligne des particuliers pour diverses bannières dont Sports Experts et David’s Tea.

« On a fait des projections de 55 000 commandes pour la fin de semaine, mais on va dépasser les 75 000 commandes et peut-être même, si la tendance se maintient, se rendre à 80 000, souligne M. Ball. La quantité de commandes est phénoménale. »

Augmentation constante

Même s’il prend une place importante cette année, le phénomène du Vendredi fou est relativement nouveau au Québec selon Martin Ball.

« Il y a quatre ans, les gens commençaient à parler du Black Friday, mais c’était encore marginal. Cette année, tout le monde en parle et c’est incrusté dans nos valeurs même si ça n’a aucun rapport avec le Québec. J’expliquerais ça par le fait que le Black Friday vient avant Noël et de donner des cadeaux, ça c’est dans nos valeurs! Le Boxing Day devient quant à lui de moins en moins populaire. »

Le commerce en ligne, le pain et le beurre de l’entreprise Wiptec, croît aussi de façon importante d’année en année.

« De façon générale et pas seulement chez nous, le commerce en ligne augmente de 30 à 40 % par année. Certains créneaux vont même doubler ou tripler d’une année à l’autre. À l’époque, les gens avaient peur de mettre leur carte de crédit sur Internet, mais nous n’en sommes plus là. Les jeunes font confiance aux achats en ligne. »

M. Ball explique qu’en plus de la période des fêtes, la grosse saison pour son entreprise s’étend du mois de juin au début du mois de janvier.

« Le retour à l’école est toujours très gros pour nous. Il faut aussi envoyer beaucoup de marchandise dans les magasins pour garnir leur inventaire en vue de la période des fêtes. »

Encore plus gros

Même si l’entreprise Wiptec vient tout juste d’agrandir ses installations, d’autres projets sont prévus en 2018.

« On a fait le dynamitage et le concassage de roche, précise M. Ball. On va ajouter un autre 100 000 pieds carrés au mois de mars. La superficie totale va passer à 450 000 pieds carrés. »

Un client supplémentaire s’ajoutera à l’entreprise au mois de janvier.