Sur King Ouest, il faudra être patient au moment seront effectués les travaux de resurfaçage dans les deux directions entre le boulevard Jacques-Cartier et la rue Heneker.

Cure de jeunesse pour la King Ouest

La rue King Ouest se refera une beauté à cinq endroits cet été grâce à une partie des sommes investies dans la réfection des chaussées. La Ville prévoit 8,9 M$, dont 1,1 M$ proviennent des sommes inutilisées l’an dernier, pour réaliser 27 projets dans des rues pavées.

Sur King Ouest, il faudra donc être patient au moment d’effectuer les travaux de resurfaçage dans les deux directions entre le boulevard Jacques-Cartier et la rue Heneker. Les voies nord se couvriront de neuf entre les rues Wellington Nord et Belvédère Nord, et entre les rues du Bocage et Marconi. Les voies sud feront de même entre les rues Belvédère Sud et Brooks et entre les rues Marconi et Don-Bosco Sud.

D’autres artères importantes feront aussi l’objet de travaux, dont la rue Belvédère Sud, entre Galt Ouest et le viaduc adjacent au Marché de la Gare, et le boulevard de Portland, entre les rues Farwell et Routhier.

Le chemin Duplessis, entre la rue Goddard et l’autoroute 610, doit aussi subir une cure de rajeunissement. « Je suis vraiment contente que la rue Duplessis, du pont de la 610 au chemin Goddard fasse partie de ces plans-là, parce qu’en hiver on se demande si les gens qui empruntent la rue se retrouveront dans la salle à manger des maisons en bordure de rue », a commenté la conseillère Danielle Berthold.

Son collègue Vincent Boutin ajoutait qu’il s’agit du tronçon le plus dégradé et que les citoyens se rendant au CHUS bénéficieront de ces travaux.

Marc Denault, lui, soulignait les sommes investies sur la rue Beckett, entre les rues Musset et Duvernay. « C’est une bonne nouvelle pour les résidants de la rue Beckett, qui ont été patients. On passera d’un chemin rural à une rue urbanisée avec des lumières et des trottoirs. »

26 M$ de travaux

Tous ces projets sont ceux qui n’étaient pas admissibles à un programme de subvention. D’autres réfections seront annoncées dans les prochaines semaines en fonction de l’aide financière obtenue. On estime qu’on dépensera 26 M$ au total dans les rues cet été.

« Le message est clair pour les autres qui attendent. Il reste d’autres enveloppes », prévient Marc Denault.

L’objectif est donc d’améliorer les conditions d’une quarantaine de kilomètres dans le réseau.

Paul Gingues a pour sa part souhaité que les élus soient consultés lors du choix des rues à réparer.

La carte de tous les travaux à réaliser cet été devrait être présentée autour du 19 avril. La saison des travaux commence en avril et prend fin en novembre ou en décembre, selon les conditions météorologiques.