La situation concernant la COVID-19 semble demeurer très stable en Estrie. Seuls trois cas de plus ont été rapportés, portant le total à 805 malades. Un décès de plus est à déplorer, mais 24 guérisons de plus ont été confirmées.
La situation concernant la COVID-19 semble demeurer très stable en Estrie. Seuls trois cas de plus ont été rapportés, portant le total à 805 malades. Un décès de plus est à déplorer, mais 24 guérisons de plus ont été confirmées.

COVID-19: le pic de la première phase est passé en Estrie

Le pic de la première phase de la COVID-19 serait déjà passé en Estrie, estime le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.  

Dans les hôpitaux, la situation est sous contrôle en région, explique la chef de service relations publiques pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Marie-France Thibeault, dans un courriel destiné à La Tribune

« Environ 150 personnes [sont] infectées jusqu’à maintenant parmi les 19 000 employés du réseau de la santé. [Il n’y a] aucun cas en CHSLD, très peu de nouveaux cas dans les résidences privées pour aînés, pas de nouvelles éclosions, etc. », indique-t-elle. 

« Il est donc normal qu’il y ait moins de cas confirmés puisqu’il y a moins de personnes qui développent des symptômes en ce moment, poursuit Mme Thibeault. Des tests de dépistage sont faits chaque jour parmi les différentes catégories de personnes (personnel de la santé, personnes hospitalisées, résidents en CHSLD ou résidences pour aînés, personnes de la population). Les personnes visées dans le point 6 des critères de dépistage actuels sont les mêmes personnes que visées au début de la pandémie. »

Il est donc important, selon le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, que les gens qui ont des symptômes et qui répondent aux critères de dépistage prennent rendez-vous dans une clinique d’évaluation afin de passer un test. D’ailleurs, la santé publique fait encore des enquêtes épidémiologiques entourant tous les cas confirmés pour limiter la propagation. 

Enquêtes

Les enquêtes épidémiologiques de la santé publique se poursuivront pour chaque cas confirmé. Ces enquêtes sont « un élément clé dans le déconfinement qui s’amorcera au cours des prochaines semaines. » 

« Il faut que le déconfinement soit graduel (secteur par secteur) pour ne pas ouvrir la porte à une propagation qui deviendrait incontrôlable et pour pouvoir faire des pas de recul au besoin », exprime-t-elle, invitant la population à « continuer à mettre en application les différentes mesures de précaution recommandées, dont la distanciation physique », même si ce déconfinement s’amorce dans les prochaines semaines. 

Stabilité

La situation concernant la COVID-19 semble demeurer très stable en Estrie. Seuls trois cas de plus ont été rapportés, portant le total à 805 malades. Un décès de plus est à déplorer, mais 24 guérisons de plus ont été confirmées.

Le total de décès sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS est donc de 25. Trois personnes de plus sont hospitalisées, portant le total à 50, et quatre personnes se retrouvent aux soins intensifs. Ce sont 361 personnes qui sont rétablies. 

Au Québec, 23 267 personnes ont reçu un diagnostic de la COVID-19. 1509 personnes sont hospitalisées, dont 217 sont aux soins intensifs. 

1446 personnes sont décédées de cette maladie.