En Estrie, 2028 personnes ont désormais contracté la COVID-19 depuis le début de la pandémie, et 34 personnes en sont décédées. 
En Estrie, 2028 personnes ont désormais contracté la COVID-19 depuis le début de la pandémie, et 34 personnes en sont décédées. 

COVID-19 : 40 nouveaux cas, un nouveau décès

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Avec 40 nouveaux cas de COVID-19 et un nouveau décès dans la journée de samedi, l’Estrie reste dans la zone orange. À ce jour, l’Estrie est d’ailleurs l’une des rares régions au Québec à ne pas avoir franchi l’étape de la zone rouge, contrairement à la Montérégie, le Centre-du-Québec, la région des Appalaches et Montréal entre autres.

Le total s’élève désormais à 2028 personnes infectées par la COVID-19, dont 1735 qui sont rétablies. Il y a donc 293 cas actifs dans la région.

Les 40 nouveaux cas sont répartis dans différentes MRC et RLS, notamment dans la Haute-Yamaska (10), à Sherbrooke (9), dans les MRC-RLS des Sources et du Granit (7cas chacun), dans la Pommeraie (3) et dans la MRC de Memphrémagog et du Val Saint-François (2 cas chacun).

Un 34e décès lié à la COVID-19 s'est ajouté au bilan estrien samedi. 

Notons que les régions qui s’en tirent le mieux jusqu’à maintenant sont notamment le Bas-Saint-Laurent (également en zone orange) ainsi que l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Nord-de-Québec qui sont toutes trois encore au niveau de préalerte jaune. 

Pour ne pas franchir l’étape de la zone rouge, la région sociosanitaire de l’Estrie ne doit pas dépasser le nombre de 50 nouveaux cas quotidiens ni atteindre les quatre nouvelles hospitalisations par jour.

Si tout va bien, il est possible pour une région de redescendre en zone jaune. Pour ce faire, l’Estrie, avec sa population d’environ 500 000 habitants, devrait enregistrer un maximum de 10 à 30 cas par jour et de 1 à 2 hospitalisations quotidiennes. 

Finalement, pour pouvoir retourner en zone verte, ça prendrait moins de 10 nouveaux cas quotidiens et aucune hospitalisation. 

Rappelons qu’une trentaine d’éclosions sont en cours dans la région, toutes suivies avec attention par la direction de la Santé publique de l’Estrie. Mais elles se contrôlent bien, a indiqué le directeur de la Santé publique de l’Estrie, Alain Poirier.

Précision - Phoenix de Sherbrooke 

Une éclosion s’est déclarée jeudi au sein de l’équipe de hockey junior majeur le Phoenix de Sherbrooke. Vendredi, le bilan indiquait que dix joueurs de l’équipe ou membres de personnel étaient atteints de la COVID-19, mais finalement, ces cas ne concernent pas dix joueurs, mais bien huit joueurs et deux personnes de l’entourage du club.

Alerte COVID

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS rappelle que la population est invitée à s’informer sur la nouvelle application du gouvernement du Québec, Alerte COVID, qui permet d’avertir les personnes qui l’ont téléchargée lorsqu’elles ont été en contact avec une personne qui a contracté la COVID-19. «L’application Alerte COVID fonctionne sans géolocalisation, sans traçage et sans collecte de renseignements personnels médicaux», indique CIUSSS de l’Estrie – CHUS par courriel.