Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Couvre-feu: retour à la moyenne de dix constats par jour au SPS

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le nombre de constats d’infraction pour le non-respect du couvre-feu est revenu à une moyenne d’environ dix par jour à Sherbrooke au cours de la dernière semaine.

Après une baisse dans la semaine du 9 au 15 février avec l’émission de 39 constats, voilà que les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke en ont remis 69 pour la semaine du 16 au 22 février.

« C’est dans la moyenne de ce que nous avions remis pour les autres semaines », explique la porte-parole du SPS, Isabelle Gendron.

Depuis la mise en place du couvre-feu en vertu de la loi sur la santé publique du Québec, le 9 janvier, 422 constats d’infraction ont été remis à Sherbrooke.

Rappelons qu’il est interdit de se trouver à l’extérieur de son domicile sans raison valable entre 20 h et 5 h.

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $.

Concernant les rassemblements illégaux, ce sont 30 constats qui ont été remis par le SPS au cours de la dernière semaine.

« Les policiers ont remis trois constats lors d’une manifestation à des personnes qui ne portaient pas leur couvre-visage », indique Isabelle Gendron.

Magog

À Magog, cinq constats d’infraction ont été remis lors d’une manifestation pacifique qui s’est déroulée dimanche pour ne pas avoir porté de couvre-visage.

La Régie de police de Memphrémagog a aussi donné un constat d’infraction pour l’utilisation d’une cellulaire au volant lors de cette manifestation où 82 personnes ont été dénombrées.

Par communiqué, la Régie de police de Memphrémagog rappelle aux citoyens « que malgré le droit indéniable de manifester, il est important que ce genre de rassemblement se fasse dans le respect des règles en vigueur et avec des mesures de sécurité minimales pour le bien de tous. »

La manifestation s’est entamée aux Galeries Orford et s’est terminée au parc des Braves.

La Régie de police de Memphrémagog a remis des feuillets préventifs aux manifestants pour leur rappeler les principes essentiels d’une manifestation pacifique.