Les danseuses de la troupe sherbrookoise Abir ont donné un aperçu des spectacles qu’elles présenteront dans le Palais de l’Orient mercredi et dimanche.

Coup d’envoi pour le FTMS

À la veille de la soirée d’ouverture du Festival des traditions du monde de Sherbrooke, des artistes d’Haïti, d’Égypte et d’Amérique sont montés sur la scène du centre Julien-Ducharme mardi soir pour donner un avant-goût du très attendu événement qui fera voyager les festivaliers jusqu’à dimanche au parc Quintal.

« C’est un souper-spectacle qui en est en fait un avant-goût pour les festivaliers. Une soirée qui est aussi dédiée aux commanditaires et une soirée de financement. Nous présentons un mini festival avec le souper gastronomique. Les revenus de cette soirée sont une autre source de revenus pour le festival et en même temps, c’est l’occasion d’offrir nos remerciements », explique Malika Bajjaje, directrice générale du FTMS.

« Les groupes qui se sont retrouvés sur scène lors de cette soirée d’ouverture sont des groupes que vous verrez sur les différentes scènes lors du festival. On fait un petit tour du monde. Un avant-goût de ce à quoi les gens vont avoir droit », poursuit Mme Bajjaje.

C’est sur des rythmes autochtones du groupe Buffalo Hat Singers accompagné de la danseuse Barabara Diabo que s’est entamée la soirée pour ensuite faire place à la troupe de danse Abir.

Le septuor familial The Next Generation Leahy a quant à lui mérité une ovation avec sa musique folk. Alors que pour clore la soirée, le groupe Wesli aura pour sa part fait goûter la culture haïtienne aux convives.

Pour le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, le FTMS fait rayonner la région. « C’est important pour la diversité que nous avons à Sherbrooke. C’est une richesse que nous avons. Des milliers de personnes viennent à Sherbrooke pour cet événement. Ça prend de l’ampleur et c’est ce que l’on veut. Il y a une économie autour de l’événement », souligne-t-il.

Deux ministres en visite

Caroline Proulx, ministre du Tourisme, et Simon Jolin-Barrette ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, étaient de passage à Sherbrooke pour l’occasion.

Mme Proulx a partagé ses visées concernant le tourisme dans les régions. « C’est la première fois que la ministre du Tourisme entame une tournée dans toutes les régions du Québec. Nous avons fait 18 arrêts pour aller à la rencontre des entrepreneurs. Nous voulions entendre ce que les gens avaient à partager avec nous pour qu’en 2020, l’industrie touristique soit en croissance. On vend du Québec », affirme-t-elle.

La ministre a également salué la grande implication des bénévoles en Estrie.

« C’est un festival qui est extrêmement important. Dans le cadre de la tournée, nous avons discuté de la difficulté d’avoir accès à des bénévoles. Ici, c’est un succès flagrant. Il y a plus de 200 bénévoles sur 600 qui reviennent chaque année. Il y a une recette ici que je souhaite déceler. »

De son côté, M. Jolin-Barrette a rappelé les intentions du ministère de l’Immigration d’aller de l’avant avec la loi 9 en plus de souligner l’importance d’un festival comme celui des traditions du monde.

« Le FTMS permet de s’assurer et de démontrer l’inclusion et la diversité. Je tenais à participer à cet événement », a-t-il dit.

+

À la découverte d’autres cultures

 Avec 17 restaurateurs et neuf scènes, le Festival des traditions du monde de Sherbrooke est l’endroit tout désigné pour ouvrir ses horizons et en apprendre davantage sur d’autres cultures. Depuis 22 ans, plusieurs artistes d’envergure se  sont donnés en spectacle au parc Quintal qui se transforme pendant cinq jours en véritable village multiculturel. 

Pour cette 22e édition, c’est nul autre que le cajun Zachary Richard qui donnera le coup d’envoi mercredi soir et qui fera chanter les festivaliers avec son succès Jean Batailleur en plus des autres chansons de son large répertoire. Jeudi, la fête se poursuivra avec de la danse country et une fête haïtienne. Sans oublier la prestation de Hat Fitz & Cara et le duo K-Iri. Vendredi, c’est le continent de l’Afrique qui sera à l’honneur. Carroté, Olivier Brousseau, Peppe Voltarelli et Jennifer Grout se présenteront sur la scène Desjardins, la scène Loto-Québec et la scène Bistro. Samedi et dimanche, enfin, Florent Vollant, Pierre Kwenders, Jacobus, La Bricole et bien plus encore assureront l’animation. 

Outre les prestations musicales, Malika Bajjaje, directrice générale du FTMS, souligne les expériences gastronomiques que les festivaliers pourront vivre lors de l’événement. Toutefois, il ne s’agit pas seulement de goûter aux plats traditionnels de différentes cultures, mais aussi de savoir comment les concocter. Notamment, samedi et dimanche, il y aura des ateliers culinaires sur la nourriture indienne et iranienne.

Pour les amateurs de broue, les bars Simple Malt des Brasseurs illimités ont créé différentes bières, inspirées des quatre coins du monde, à l’occasion du FTMS. De plus, une bière blanche brassée exclusivement pour l’événement sera en vente. 

Différentes activités seront également offertes dans les trois pavillons thématiques, soit le Palais de l’Orient, le Pub irlandais et le Shack d’Amérique. 

Cette année, l’événement élimine la vente de bouteilles d’eau sur le site. Plusieurs stations d’eau ont été aménagées pour les bouteilles réutilisables. Pour la programmation et l’achat de billets : ftms.ca