Martin Coiteux

Contrats informatiques: Coiteux donne un nouveau «coup de barre»

Cinq ans après une première tentative pour resserrer le contrôle de la gestion des contrats informatiques gouvernementaux, le président du Conseil du trésor Martin Coiteux revient à la charge en annonçant un nouveau «coup de barre» sans précédent.
M. Coiteux a dévoilé vendredi une stratégie qui vise à centraliser davantage l'octroi des contrats informatiques en plus de diminuer le recours à la sous-traitance pour favoriser l'expertise interne.
Pour atteindre ces objectifs, M. Coiteux déposera l'automne prochain à l'Assemblée nationale un projet de loi ainsi qu'un projet de règlement.
En 2010, la présidente du Conseil du trésor d'alors, Michelle Courchesne, avait présenté elle-aussi un projet de loi ainsi qu'une politique afin de centraliser la gestion des projets informatiques du gouvernement et réduire le recours aux consultants externes.
Lors d'une conférence de presse, vendredi, M. Coiteux a déclaré que le «premier coup de barre» donné par Mme Courchesne a servi à préparer celui qu'il s'apprête à donner avec sa nouvelle initiative.
M. Coiteux a cependant reconnu que les mesures annoncées il y a près de cinq ans ont donné des résultats insuffisants.
«S'il avait été suffisant ce coup de barre de 2010, on ne parlerait pas en termes peu élogieux du secteur informatique au gouvernement du Québec, comme on en a parlé particulièrement au cours de la dernière année, a-t-il dit. Alors moi, c'est ma responsabilité d'aller encore plus loin.»
M. Coiteux a affirmé que les économies attendues de ces mesures seront précisées l'automne prochain, mais il a évoqué le chiffre de centaines de millions» de dollars.