Conrad Black

Conrad Black doit 5,1 M$ au fisc canadien

Conrad Black doit au gouvernement canadien 5,1 millions $ en impôts sur le revenu et avantages imposables datant de 2002.
La Cour canadienne de l'impôt s'est ralliée à la position de l'Agence du revenu du Canada selon laquelle l'ex-magnat des médias était un résidant du Canada durant cette période et qu'il devait par conséquent payer des impôts.
Ses avocats avaient argué qu'il était un résidant du Royaume-Uni à ce moment n'étant pas lié aux lois sur l'impôt canadiennes.
La facture inclut 2,9 millions $ sur le revenu engrangé pour du travail accompli à l'extérieur du Canada et 1,4 million $ pour les avantages reliés à l'utilisation d'un avion au service de Hollinger International.
Elle comporte aussi 90 000 $ en valeurs reliées à sa maison de Toronto.
Conrad Black, qui a renoncé à sa citoyenneté canadienne en 2001 pour pouvoir accéder à la Chambre des Lords au Royaume-Uni, vit à Toronto depuis 2012, au terme de 37 mois de prison purgés aux États-Unis sous des condamnations de fraude et d'entrave à la justice.
Une cour d'appel a écarté deux autres accusations de fraude contre lui et deux autres administrateurs de Hollinger.