Le MTQ a lancé une étude afin de trouver une solution au problème de congestion observé sur la route 220, dans le secteur du viaduc de la 10, à la hauteur de St-Élie.

Congestion sur la 220 : le MTQ cherche une solution

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) se penche actuellement sur le problème de circulation sur la route 220, entre le viaduc enjambant l’autoroute 10 et le carrefour giratoire.

« Aux heures de pointe, il y a des ralentissements. C’est un problème que nous prenons au sérieux », assure Dominique Gosselin, conseillère en communication au MTQ.

Lire aussi: Une voie de plus sur le viaduc de la 220 ?

« Des interventions ont été faites en août 2016 pour corriger les feux de circulation à l’intersection avec le chemin Godin, pour diminuer les files d’attente. Maintenant, nous cherchons une solution à long terme. »

On devra ajouter une voie sur le viaduc enjambant l’autoroute 10 si on veut régler le problème de circulation sur la route 220, entre la structure et le carrefour giratoire. C’est la proposition qu’a formulée Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, plus tôt cette semaine. Elle répondait ainsi aux critiques en ce qui concerne ce secteur problématique pour les automobilistes circulant sur le prolongement des boulevards de Portland et Industriel vers le secteur Saint-Élie.

Selon Mme Gosselin, ce secteur est l’un des plus achalandés de la région de Sherbrooke. Quotidiennement, il y circule 20 000 véhicules entre les chemins Dion et Godin. Entre Godin et le carrefour giratoire, on compte 14 500 véhicules.

« Une étude est en cours par nos experts, note-t-elle à La Tribune. Nous faisons une analyse approfondie pour trouver une solution. »

« C’est un secteur avec une géométrie particulière compte tenu de la présence du viaduc. Nous ne voulons pas impacter non plus la circulation sur les autres structures de la région de Sherbrooke. »

Le MTQ n’a pas d’échéance pour la fin de l’étude, encore moins pour le début des travaux. « Ce n’est pas un dossier qui est sur la glace », dit-elle.

Rappelons que le conseiller municipal sortant du district de Saint-Élie, Julien Lachance, a soulevé la question de la congestion du boulevard Industriel.