Conflits de garde: la DPJ de l'Estrie abdique ses responsabilités, dénonce la justice

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de l'Estrie abandonne plusieurs enfants vulnérables parce qu'ils font l'objet d'un conflit de garde entre leurs parents, a récemment dénoncé la justice dans une décision lapidaire.

Le juge Gaétan Dumas a fait connaître sa colère face au fait que les services sociaux de cette région refusent d'intervenir dans les dossiers d'enfants déjà judiciarisés, ce qui prive plusieurs d'entre eux de services de psychologues ou de travailleurs sociaux.

Lire le texte de La Presse