Un extrait de la cérémonie virtuelle de la collation des grades de l’Université Bishop’s du dimanche 30 août 2020.
Un extrait de la cérémonie virtuelle de la collation des grades de l’Université Bishop’s du dimanche 30 août 2020.

Collation des grades 2020 à Bishop's : virtuellement différent

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
La promotion 2020 de l’Université Bishop’s a célébré virtuellement la fin de son parcours scolaire à la collation des grades ce dimanche 30 août.

En raison des différentes restrictions reliées à la pandémie de COVID-19, les étudiants de l’établissement universitaire de Lennoxville ont assisté virtuellement à la cérémonie.

« Le jour où Bishop's a annoncé l'annulation de l'événement officiel, j'avais déjà accepté le fait que cette étape de mon parcours académique serait célébrée différemment. Nous avons reçu des chapeaux de graduation par la poste pour participer à l'événement en ligne, ce que j'ai trouvé être un geste attentionné », raconte Morgana Marchand.

De prime à bord, la diffusion de la vidéo était prévue pour le samedi, mais en raison de quelques problèmes techniques l’événement a été reporté de 24 heures.

La cérémonie 2020 a débuté avec un court montage photo pour illustrer la vie universitaire à l’Université Bishop’s. Le tout s’est poursuivi avec une tournée du campus de Lennoxville avec quatre hommes jouant de la cornemuse.

Après le discours du Chancelier Brian Levitt, l’étudiante de la promotion 2020, Donna Julia Garcia, a interprété la chanson Hallelujah de Leonard Cohen accompagnée de quelques choristes en arrière-plan de la vidéo.  

Une conversation avec la présidente du Bishop’s Council, Yolande James, s’est ajoutée à la programmation avant le début de la cérémonie officielle des diplômes. Tous les étudiants ont été présentés chacun leur tour grâce à une page PowerPoint avec nom et photo.

« C'était amusant de voir la photo de chaque diplômé et de conclure officiellement notre parcours », mentionne Morgana Marchand après le visionnement de la cérémonie.

Cette présentation des diplômés s’est entrecoupée de quelques allocutions d’adieu, dont celles des étudiants Klara Goettke et de Maxim Jacques.

« Pour ceux qui sont francophones comme moi, félicitations. Étudier dans une langue qui n’est pas notre langue maternelle est un exploit. C’est quelque chose d’insécurisant. C’est aussi quelque chose qui demande à croire en ses capacités, à faire preuve de persévérance et sortir de sa zone de confort. La capacité de bien s’exprimer en anglais est un outil qui nous suivra toute notre vie et nous servira tout au long de notre carrière », a exprimé l’étudiant de la promotion 2020, Maxim Jacques, lors de cette cérémonie.

La cérémonie d’installation du chancelier et les dernières allocutions officielles ont marquées la fin de cette présentation virtuelle de la Collation des grades 2020.

L’étudiant Ghulam Nader Adel a visionné la cérémonie dans son salon avec toute sa famille. Pour lui, c’était plutôt comme une « pré-cérémonie » d’un parcours inoubliable.

« Mes parents ont fui l’Afghanistan à cause de la guerre. Ils voulaient nous offrir de meilleures conditions de vie donc ils étaient très heureux du fait que j’ai terminé mon baccalauréat cette année », souligne Ghulam Nader Adel pour qui l’événement en ligne avait tout de même son importance. « Mais ce n’est pas la même sensation que d’être sur place… j’étais même en pyjama pendant la cérémonie », ajoute-t-il en riant.

Même si l’année scolaire s’est conclue dans un contexte assez particulier cette année, les étudiants attendront à l’année prochaine pour une cérémonie plus officielle.

« J’ai vraiment aimé étudier à Bishop’s. Pour ma part, j’étais dans un petit département alors tout le monde se connaît. Aussi, le modèle d’éducation libérale permet de prendre des cours dans plein de disciplines différentes. J’ai aussi eu la chance de vivre une session en Allemagne avec mon université », mentionne la diplômée Ariane Breton qui débute dans deux semaines une maîtrise en étude de l’information à l’Université d’Ottawa.

Cette dernière a apprécié le geste de l’Université Bishop’s de souligner d’une autre manière cet événement important en 2020.

Annulation au Séminaire de Sherbrooke

Les différentes mesures imposées par la Direction de la santé publique forcent le Séminaire de Sherbrooke, quant à lui, à annuler la collation des grades du 12 septembre.

La direction de l’établissement se dit attristée de ne pas être en mesure de célébrer la réussite des élèves. « Mais nous nous réconfortons d’avoir pu les saluer lors de la journée Finir ensemble (remise des diplômes à l’école et bal virtuel en ligne) », écrit la rectrice et directrice générale, Caroline Champeau, dans un courriel envoyé aux parents d’élèves.