Colette Roy Laroche doit témoigner devant un comité du Congrès des États-Unis.

Colette Roy Laroche présente ses demandes au Congrès

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, se trouvait mardi dans la capitale américaine pour faire pression en faveur de l'adoption de nouvelles règles en matière de transport ferroviaire. Mme Roy-Laroche dit vouloir éviter que d'autres villes subissent le même sort que la sienne.
Elle doit témoigner mardi après-midi devant un comité du Congrès des États-Unis, où elle parlera du déraillement et de l'explosion qui a coûté la vie à 47 personnes et détruit une bonne partie du centre-ville de Lac-Mégantic l'été dernier.
Mme Roy Laroche s'est rendue à Washington en compagnie d'un groupe de maires de villes installées en bordure de voies de chemin de fer. Ces représentants ont déjà rencontré des membres de l'administration Obama, à qui ils ont demandé d'aller plus loin - et plus rapidement - pour forcer la modernisation des wagons-citernes utilisés pour transporter du pétrole.
Ils réclament désormais du Congrès qu'il envisage des modifications réglementaires pour renforcer la surveillance des petits réseaux ferroviaires, en plus d'accroître l'accès aux assurances civiles des entreprises en cas de désastre.
Les premiers magistrats réclament par ailleurs que les intervenants d'urgence aient accès à davantage d'informations sur les convois qui traversent leur ville, contrairement à Lac-Mégantic, ou l'on vient à peine d'apprendre à quel point le pétrole brut transporté par train était inflammable.